Ce site est spécialisé. Nous ne sommes pas censés parler d’autre chose que de taureaux et chevaux. Mais en ces instants exceptionnels et effroyables, il est temps de faire une exception. Présenter et surtout dénoncer la barbarie ordinaire des jeunes de nos villes. C’était le 31 janvier 2017, à Nîmes. Un chien torturé et pendu vivant jusqu’à ce que mort s’ensuive… Nous ne pouvions pas rester indifférents. Voici donc les faits.

Dans la nuit de mardi 31/01/2017 au mercredi 01/02/2017, au niveau du 13 rue Henri Revoil, dans le quartier du Puech du Teil à NIMES dans le Gard, les éboueurs ont découvert un chien mort, pendu à un panneau de signalisation. La sangle qui retenait le pauvre animal, un mâle de type mollosoïde couleur fauve (notre photo) était nouée autour de son cou et accrochée au-dessus des fixations du panneau. « JUSTICE » (c’est le nom que nous lui avons postérieurement donné) a été violemment battu avant d’être pendu vivant à ce panneau pour y mourir dans d’atroces souffrances. Une enquête est ouverte Un rassemblement aura lieu à 17h30 le mardi 7 février 2017 sur les lieux mêmes (voir lien ci-dessous).

Cette cagnotte est ouverte pour deux raisons :

  1. Permettre de couvrir les frais d’impressions de tracts à distribuer (environ 500 euros)
  2. Réunir la récompense de 1000 euros que nous remettrons à la personne qui permettra concrètement et efficacement l’arrestation et la traduction en justice des coupables MERCI POUR LUI !
    Chacun participe du montant qu’il souhaite. Tous les paiements sont sécurisés

Jean-Pierre Garrigues