Samedi 15 août 1991 était organisée la dernière corrida dans cette ville de l’Allier. Nous nous y rendions vingt-six ans plus tard, presque jour pour jour… Nous étions presque une quarantaine à nous être mobilisés pour prôner l’abolition de la corrida et, cette fois encore, notre action a tout d’abord surpris, étonné puis intéressé tous les passants défilant sur la place où nous nous trouvions.

Nous avons configuré notre happening sous la forme du simulacre d’une corrida, avec à l’appui des panneaux expliquant ses différentes phases, mais aussi d’autres informant sur tout ce qui est lié au monde tauromachique. Nombreux sont ceux qui sont restés pour voir et découvrir, mais également pour s’informer, car un stand au nom du CRAC Europe était tenu par un petit groupe de militants.

Nous avons également recueilli un grand nombre de signatures à la pétition du CRAC Europe, vendu de nombreux articles de sa boutique et un travail de remise de prospectus a appuyé notre action.

L’accueil à Vichy a été positif et de très nombreuses personnes nous ont félicités pour avoir organisé et installé cet événement pour lequel nous n’avons eu aucune réaction négative. C’est même tout le contraire, car des personnes, touchées par notre spectacle, ont même pleuré en nous disant : « Plus jamais ça dans notre pays ; il faut que tout le monde se révolte pour que ça s’arrête ; on se fiche du nom des associations ou des organismes anticorrida : ce qu’il faut, c’est ne faire qu’un pour s’unir pour arriver à stopper ces massacres, le reste ce sont des histoires d’ego entre associations et personnes, et ce n’est pas ce qui va sauver les taureaux, car ils s’en fichent, de tout cela. »

Oui, ne faire qu’un ! C’est effectivement le bon sens d’un peuple qui, par ses témoignages, ne veut rien d’autre que la fin des corridas dans notre pays. C’est effectivement l’essentiel, et c’est notre objectif commun.

Nous remercions la municipalité de Vichy pour son accueil, le CRAC Europe pour son soutien logistique et les militants et les sympathisants qui n’hésitent pas à sacrifier un peu de temps sur leur vie privée, professionnelle, pour donner, sans compter, de leur présence.

CORRIDA ABOLITION !

Cathy Martinez
Déléguée CRAC Europe pour la Région Auvergne

CAAC (Collectif Auvergne Anti Corrida)

Galerie