Samedi 13 octobre 6 militants du Crac Europe se sont retrouvés dès 16h devant la librairie Siloé-biblica à Nîmes pour distribuer des tracts et protester contre la présence du curé Jacques Teissier, aumônier des arènes, venu signer son dernier livre sur la corrida.

En effet ce curé, qui se dit homme d’Eglise, non content de soutenir la corrida, se permet d’en faire l’apologie !

Nous ne pouvions laisser passer cette ignominie sans intervenir devant la librairie catholique de Nîmes où il est venu présenter son œuvre qu’il a osé intituler : « la corrida, une effraction salutaire »

Bonne nouvelle : nous avons vu rentrer seulement une petite dizaine d’afficionados, tous d’un âge certain et tous autant grisonnants !

Autre bonne nouvelle : comme d’habitude nous avons, majoritairement, été bien accueillis par les passants sur le boulevard devant la librairie. Passants, choqués d’apprendre qu’un curé pouvait étaler de cette façon ses penchants sadiques !

Nous ne comprenons pas comment il est possible, pour un croyant, se disant « homme de Dieu », de justifier le recours à la maltraitance et à la torture d’un animal pour le seul plaisir d’une mise en spectacle de sa mort !

Où sont la compassion, la bienveillance pour toutes créatures de Dieu, qui doivent, du moins c’est ce que nous avions cru comprendre, accompagner la vie de tout chrétien ?

Didier Bonnet est entré dans la librairie pour lui poser la question ; réponse de Jacques Teissier : « Je suis pas là pour ça ! Vous n’allez pas m’em…..r ! Dégagez ! »

Inquiète de notre présence la responsable de la librairie a appelé la police, espérant nous faire déguerpir. Malheureusement pour elle, le représentant des forces de l’ordre (RT en civil) venu sur les lieux, lui a expliqué que, tant que notre comportement serait correct (et il l’a été, bien entendu), nous avions le droit d’être là et de nous exprimer. Ce dont nous ne nous sommes pas privés !

Nous sommes restés plus de 2h devant la librairie avec nos pancartes et nos tracts.

Et nous continuerons, le Crac Europe ne lâche jamais rien !

Vous pouvez consulter ici la bulle du pape St Pie V qui bannit les corridas.

Le bureau du CRAC Europe

Galerie