Être sur le terrain pour tenir des stands d’information est un travail de militants bénévoles qui entame bien une vie, mais il est important de le faire. Nous étions présents pour la première fois dans cette ville pour tenir un stand lors d’un marché nocturne très couru, de plus très largement fréquenté.

Nombre de passants ignorent ce qu’est la corrida, certains ont un point de vue plutôt vague sur le sujet ou d’autres affirment fermement ce qu’ils croient savoir. Nous avons reçu énormément de monde sur notre stand, les discutions y ont été riches en témoignages et intenses en échanges.

Ce qui nous a frappés, c’est le grand nombre de jeunes qui sont venus à notre rencontre pour nous dire qu’ils étaient absolument contre la corrida, que c’est « dégueulasse », et qu’il faut que ça s’arrête. Pour eux, signer la pétition a été une intention forte et un signe d’engagement plein de détermination pour combattre cette tuerie ignoble. Certains ont voulu prendre des flyers pour en donner à des copains, en mettre dans des boîtes aux lettres — enfin, faire quelque chose pour œuvrer à leur manière à ce que les gens participent à faire stopper ces bains de sang qu’ils trouvent inadmissibles.

Belle jeunesse, qui fait du bien ! Merci à ces jeunes !

Nous avons expliqué à des parents accompagnés de leurs enfants ce qu’est la corrida, certains gosses ne voyant que le jeu, la musique… l’ambiance, quoi ! Eh oui, nous y voici, dans le monde de « l’attrape-piège à touristes » ! Après les images, les descriptions sur la vérité de ce spectacle, leur réaction a été toute autre et spontanée : « Ah non, pas ça ! C’est affreux, je ne savais pas. »

Une personne nous a d’ailleurs confié avoir été victime de ce piège à touristes et en être ressortie en état de choc. Elle en a parlé à son entourage afin que personne ne tombe dans ce leurre mensonger et sanguinaire.

Nous avons également dû confronter nos évidentes et implacables réalités sur la corrida avec quelques rares passants (dont des vacanciers sudistes) qui vont en voir. Attitude zen à adopter afin de ne pas tomber dans la provocation, qu’ils ne manquent pas de faire…

Énormément d’encouragements et de félicitations pour notre présence : « Super que vous soyez là ! Ne lâchez rien, continuez ; vous êtes nos porte-parole/nos représentants, on est avec vous ; gardez votre courage et votre engagement comme vous le faites ; il faut tout faire pour que ça s’arrête. »

Ici, en Auvergne, zone non tauromachique, il nous semble important chaque fois que cela nous est possible de sensibiliser et d’informer sur notre cause afin que les gens de notre région ne se rendent pas à ces spectacles quand ils se trouveront dans des lieux où la torture se pratique sur de simples herbivores et de tout âge.

De très nombreux prospectus distribués, un grand nombre de signatures à la pétition du CRAC Europe et une somme considérable de renseignements donnés pour des prises de conscience — tel fut notre bilan, qui nous porte à affirmer : on continue encore et encore !

Nous remercions la municipalité pour son accueil plus que chaleureux et pour sa proposition de renouveler notre présence l’année prochaine. C’est noté !

VACANCES SANS CORRIDA !

CORRIDA ABOLITION !

 

Cathy Martinez
Déléguée CRAC Europe pour la Région Auvergne

CAAC, Collectif Auvergne Anti Corrida

Galerie