Deuxième stand d’informations de notre délégation lors d’une foire locale qui se déroulait à proximité de Clermont-Ferrand.

Dès 7 h 30 nous avons monté le stand, et, comme chaque fois, c’est la même conviction et la même envie d’informer qui nous animaient pour porter la voix des sacrifices barbares qu’est la corrida.

La journée a été placée sous le signe du beau temps et de la chaleur, ce qui a généré un flot très important de flâneurs. Nos visuels parlant d’eux-mêmes, beaucoup sont venus spontanément signer la pétition et en même temps exprimer leur colère devant l’existence, encore à notre époque, des corridas en France. Pour d’autres, c’est carrément dans un réel élan d’enthousiasme, car ils étaient trop heureux de nous faire partager et de nous exprimer à la fois leur dégoût et leur profonde hostilité pour ces « véritables boucheries, carnages » (mots souvent très employés). Il y a eu aussi le témoignage d’un monsieur qui nous a confié bien connaître les taureaux pour avoir organisé (dans une période de sa vie), dans le sud de la France, des « toros-piscine », et pour être allé voir des corridas : « Tout ça, c’est fini, car j’ai eu le déclic de ce que c’est réellement. Vous avez raison, faites savoir ce qu’est réellement la corrida ! » Content de discuter avec nous, qui ne l’avons pas jugé sur son passé tauromachique, ça lui a fait du bien et nous avons eu un échange plein de respect mutuel pour tous les êtres vivants.

La preuve par l’image

Les photos exposées montrant les taureaux suppliciés n’ont pas laissé les gens indifférents, malgré l’ambiance de cette foire qui prête à une forme de légèreté. Parfois les mots sont inutiles, car les regards et/ou les rictus exprimés (et qui sont pleins de compassion ou de douleur) suffisent à faire ressentir une opinion. Puis il y a aussi les mots d’enfants : « Pourquoi on leur fait mal ? » « C’est pas bien de leur faire ça… faut pas faire de mal aux animaux. »

Afin d’appuyer nos compléments d’explications sur tout ce qui est en rapport au monde tauromachique (tercios, écoles taurines, gratuité pour les enfants de moins de 16 ans, subventions, etc.), nous avons distribué de très nombreux dépliants.

Campagne législatives oblige, nous avons eu la surprise et le plaisir de voir déambuler des candidats de toute opinion politique. Nous les avons abordés afin de connaître leur avis sur la corrida (ils étaient tous contre !), et nous leur avons proposé de signer la pétition, ce qui a été fait par tous. De plus, l’un des candidats étant vétérinaire, nous lui avons parlé du COVAC, Collectif des vétérinaires pour l’abolition de la corrida. Il a pris le document en nous assurant qu’il allait le signer et en parler à ses confrères pour qu’ils le signent eux aussi. Cela doit faire l’objet d’un envoi au CRAC Europe, donc à suivre !

On a pu constater une ou deux « présence muette » (et à l’attitude très particulière) devant ce qui était exposé : photos, dépliants. Muette et très longue pour l’une d’elles — certainement de très rares aficionados ! Comme nous le disons entre nous, « on les sent, les procorrida ! ». Aussi, nous ne cherchons pas à établir le dialogue, nous n’entrons pas dans leur forme de provocation, d’arrogance, le mieux étant de les ignorer.

Durant toute cette journée il n’y eut aucune animosité envers nous, bien au contraire. Ce sont des remerciements, des encouragements et des mots chaleureux jusqu’à la fin de cette journée. Pour la plupart des personnes, c’est comme si nous étions leur messager, celui qui dénonce !

Soutien unanime

Amis taureaux et amis chevaux, objets sans considération utilisés pour des rites meurtriers donnés en spectacles pour une minorité, entendez d’Auvergne le soutien marqué et appuyé d’une population qui rejette l’abomination qui vous est infligée et qui exige que vous puissiez vivre libres et heureux comme il se doit. Entendez aussi ces mots d’un grand nombre : « Moi, je suis heureux quand le taureau encorne ou tue un toréador, c’est bien fait pour lui ! » « Les taureaux n’ont rien demandé, alors qu’on leur fiche la paix ! » « Que le toréador prenne la place du taureau ! »

Notre équipe, unie et solidaire, attend avec impatience de mettre en place ses nouveaux projets (et ils sont nombreux) pour faire que :

CORRIDA BASTA !

CORRIDA ABOLITION !

Cathy Martinez
Déléguée CRAC Europe pour l’Auvergne

Galerie