C’est sous un ciel d’été que nous arrivons, dès 9 h 30, avec valises et drapeaux, sur la place Masséna.

Très vite, le stand est installé, et les premiers militants prennent place pour le happening, qui va s’étoffer d’heure en heure. Beaucoup d’étonnement des passants, certains filment, prennent des photos et nous questionnent, ce qui nous permet d’engager la conversation sur les problèmes de la corrida, et de dénoncer ses dessous bien peu reluisants.

Des slogans fusent en boucle au mégaphone, en français et aussi en anglais, pour les très nombreux touristes qui visitent la ville en cette fin d’été.

Les Niçois apprennent, surpris, qu’il y a un club taurin dans leur ville et que leur ancien maire et président de Région soutient les corridas afin de « défendre notre culture » !

14333837_10209315752144029_1006567454398148313_n

Nous recevons beaucoup de gestes de soutien de la part des passants : pouce en l’air, oui de la tête, applaudissements, et, pour la première fois, plusieurs personnes s’arrêtent pour nous demander s’ils peuvent participer au happening, et se mêlent aux militants. Plusieurs s’approchent pour nous féliciter et nous témoigner leur sympathie. Seuls trois aficionados nous déclarent aimer les corridas, et l’un d’eux, qui acceptent de donner ses arguments, nous explique sérieusement que « les taureaux ne souffrent pas car ils n’ont ni cerveau ni cœur »…

Résultat : près de 700 signatures obtenues, 220 € de ventes, de nombreux tracts distribués et énormément de contacts pris.

Un grand merci à tous les militants présents, aux fidèles et indispensables : Stéphanie et Régine, et à la participation du Collectif animalier du 06, de I.L.A, Indignés pour la libération animale, des SVP, Sans voix PACA, de Friends of Animal, du CAC 83, tous unis contre la barbarie des arènes. Remerciements également à Sylvie Germain, déléguée du CRAC Europe pour le Var, venue en renfort avec sa sympathique équipe, toujours aussi dynamique.

Ghislaine Lecocq
Déléguée CRAC Europe pour les Alpes-Maritimes