Ce jeudi 1er novembre, deux associations anticorrida, le CRAC Europe et No Corrida, se sont retrouvées à Nîmes, devant la statue du taureau nouvellement installée près des arènes afin de rendre hommage, en ce jour des morts, à tous les taureaux sacrifiés lors des corridas ainsi qu’à tous les innocents morts sous la torture.

Cette statue, voulue par le maire de Nîmes, représente à nos yeux le taureau tel que nous voulons qu’il soit, libre et fier, et en aucun cas finissant torturé, massacré, dans les arènes, pour le plaisir pervers de spectateurs voyeurs et sadiques

Le CRAC Europe et No Corrida se sont recueillies, chaque association à sa façon, mais dans un but commun : l’abolition de la corrida !

Monsieur le maire de Nîmes, auriez-vous imaginé que la statue que vous pensiez avoir fait ériger pour votre gloire (ou à la gloire des aficionados) se révélerait en réalité devenir le symbole de la lutte anticorrida ?

Galerie