De très nombreuses associations étaient là pour sensibiliser le public à la cause animale. Une prise de parole sous forme de conférence nous a permis de communiquer sur tout ce qui se rapporte au monde de la corrida. Ont été exposés son histoire, le déroulement très codifié de son rituel macabre, son financement, ses écoles taurines mais aussi sa législation, sa désaffection croissante et les différents aspects du monde taurin. Nous avons également présenté le CRAC Europe et ses diverses formes d’actions (dont la démarche envers les politiques, le manifeste des personnalités, la pétition du COVAC, Collectif des Vétérinaires Anti Corrida), ainsi que ses soutiens — politiques et médiatiques, de toutes sortes.

Nous pouvons assurer ici que toutes les réalités liées à la tauromachie ont été longuement expliquées, et furent les bienvenues. En effet, cette journée a été riche en échanges, avec principalement des personnes non averties sur tout ce qui se rapporte à la corrida. Nous avons été sollicités et avons dû répondre à de multiples interrogations.

Les signatures à notre pétition abolitionniste ont été nombreuses.

À une ou deux exceptions près (c’est dire…), le bilan est que l’anticorrida est, une fois de plus, majoritaire dans cette région.

OUI aux fêtes, NON aux corridas !

VACANCES SANS CORRIDA !

CORRIDA ABOLITION !

Cathy Martinez
Délégation Auvergne du CRAC Europe

CAAC (Collectif Auvergne Anti Corrida)

 

Galerie