Dans l’ensemble, un accueil très positif du public, majoritairement contre la corrida, à notre tractage, qui fut très animé. Beaucoup ont été scandalisés par l’existence des écoles taurines, seule une minorité d’amateurs de corrida ont refusé les tracts.

Réaction très désagréable de la part du président du comité des fêtes de la commune, qui n’a pas supporté notre présence. Il a essayé de nous faire croire que notre tractage était illégal et nous a harcelés pour nous faire partir :

« Dégagez, vous n’avez rien à faire ici, vous n’avez rien payé et vous foutez la zizanie, je ne vais pas vous lâcher ! »

Alors qu’un monsieur, distribuant des tracts pour la Journée du polar à Bourg-Saint-Andéol, prévue le 3 juin prochain, n’a, lui, pas été inquiété… Le tractage contre la corrida rendrait-il certaines personnes inciviles, intolérantes ? Avec diplomatie, nous avons décidé de l’ignorer. Nous avons continué notre information en insistant sur la manifestation anticorrida du 27 mai à Alès.

Alors rendez-vous samedi prochain dès 14 heures, aux abords de la ville, contre la barbare et sanguinaire corrida !

Merci et bravo aux militants présents.

Christine Valusso
Déléguée du CRAC Europe pour l’Ardèche

Sylvie Jallon
militante CRAC Europe

Galerie