L’équipe du CRAC Europe et du CAAC (Collectif Auvergne Anti Corrida) avait été cordialement invitée pour tenir un stand lors d’une journée conjuguant informations associatives et brocante.  C’est ainsi que le 1er avril 2017, à Clermont-Ferrand, nous avons déployé notre action militante qui a reçu, une fois de plus, un accueil positif. Les échanges ont tous été absolument unanimes et nous ne pouvons que constater qu’ils sont toujours les mêmes. En voici une petite compilation : « Images insupportables qui font mal… mais enfin quand la corrida sera-t-elle supprimée en France ? Que font les politiques de notre pays en faveur de  sa suppression ? Que faut-il faire pour que les politiques entendent notre volonté, celle de leurs électeurs, pour stopper de tels spectacles indignes du monde actuel ? Leur dédain et leur lâcheté sont absolument  abjects. Les politiques sont responsables et coupables, on ne peut pas leur faire confiance, il faut un changement de code moral et d’éthique. »

En cette période électorale, il est évident que le sujet est très fort et que la révolte est immense. Les Clermontois nous ont témoigné de leur très vive volonté en faveur de l’abolition de la corrida et nous ont demandé pourquoi ne pas aller expliquer tout cela aux plus hautes autorités politiques locales. Nous avons répondu l’avoir fait, mais, hélas, et malgré tous nos efforts et démonstrations claires et chiffrées, nous n’avons pas remporté leur aide pour permettre l’avancée d’un débat démocratique sur ce sujet qui concerne également la présence de très jeunes enfants lors des corridas.
Par leur présence et leur signature à la pétition, les Clermontois sont solidaires de notre détermination : corrida abolition !

Catherine Martinez
pour la délégation du Puy-de-Dôme

  • Pinterest