Le CRAC Europe ne touche aucune subvention publique. Ses sources de financement, dont le détail est donné aux adhérents lors de chaque assemblée générale annuelle, sont les suivantes : adhésions, dons, assurances-vie, legs, ventes sur la boutique du site du CRAC Europe et sur les stands, aides financières éventuelles venant d’autres associations impliquées dans la protection animale.

Grâce aux sommes touchées, le CRAC Europe fait face à l’ensemble de ses dépenses au service de la cause pour laquelle il se bat : manifestations, happenings, stands, frais juridiques, tracts, banderoles, etc. Rappelons que l’équipe du CRAC Europe – délégués et membres du Conseil d’administration – est constituée exclusivement de bénévoles.

Toutes les actions menées contribuent à combattre la tauromachie, qui recule sur tous les fronts. Pour ne citer que les avancées les plus significatives, mentionnons la désinscription de la corrida du patrimoine culturel français en 2015, le nombre croissant de corridas annulées faute de pouvoir sécuriser leur tenue (à titre d’exemple récent, la grande manifestation unitaire de Rieumes en 2015 a conduit à l’annulation des corridas de 2016 dans cette commune), l’effondrement financier pour les organisateurs de spectacles de torture dont nous rendons le maintien de plus en plus coûteux, la désaffection des spectateurs qui ne supportent plus notre présence quasi systématique entraînant des mesures de sécurité policière démesurées, la dénonciation des fraudes fiscales auprès des services de l’État, l’information de plus en plus large auprès du grand public de l’horreur des sévices tauromachiques, la formation de plusieurs dizaines de chargés de mission qui vont au contact des députés et sénateurs, ce qui permet un soutien grandissant aux propositions de loi visant à affaiblir ou à abolir les corridas.

En 2015, plus de 120 actions de terrain (manifestations, stands, tractages, happenings…) ont été organisées ou soutenues par le CRAC Europe.

Concernant les frais juridiques, il est important de souligner que le CRAC Europe a plusieurs procédures en cours, certains en défense mais la plupart en attaque contre différents agissements de la tauromachie : contestation de la légalité des écoles taurines, recours contre des référés abusifs, soutien juridique de militants, opposition au pourvoi en cassation du lobby taurin visant à rétablir l’inscription de la corrida au PCI, procès de Rodilhan (14-15 janvier 2016, 70 plaintes).

Les adhésions et dons au CRAC Europe donnent droit à une réduction de votre impôt sur le revenu. Cette réduction est actuellement de 66 % du montant de votre don (sur ce point, voyez la notice accompagnant chaque année l’imprimé de déclaration des revenus, au chapitre « réduction d’impôts »). Tous les adhérents et donateurs reçoivent dans les premiers mois de l’année leur reçu CERFA de manière automatique pour l’année écoulée. Cela signifie que tous les dons qui seront reçus avant le 31 décembre de cette année vous feront bénéficier de la réduction d’impôt dès votre prochaine déclaration de revenus.

Le CRAC Europe relève de la loi de 1908, ce qui lui permet également de bénéficier de legs ou d’assurances-vie, tout comme une association reconnue d’utilité publique.

Nous devons poursuivre et intensifier notre lutte. Merci par avance pour votre soutien financier en adhérant, ré-adhérant ou faisant un don au CRAC Europe.

Vous pouvez le faire en ligne ici : http://www.anticorrida.com/don-adhesion/