La corrida a été supprimée en Catalogne en 2010. Malheureusement, la loi qui l’a abolie continue à tolérer un certain nombre de manifestations sans mise à mort en public, les correbous. Dans toutes ses différentes modalités, il y a des formes de maltraitance animale, y compris des plus sévères.

Depuis toujours, les protecteurs des animaux sont en lutte contre ces pratiques d’un autre âge. Au niveau local, les activistes animalistes en ont obtenu l’interdiction dans certaines communes. Dans d’autres, la lutte continue.

Avec les mêmes objectifs que l’action locale, nous avons opté pour une approche différente : agir globalement au niveau de la Catalogne entière. 
La loi catalane prévoit un instrument de participation directe qui permet à la société civile de promouvoir une proposition de loi : l’ILP, initiative législative populaire. Il s’agit de présenter une ILP au Parlement catalan, qui en débattra et prendra sa décision démocratiquement. La condition préliminaire est d’obtenir 50 000 signatures des ayants droit résidant en Catalogne.

En avril 2017, l’ILP a été présentée officiellement au Parlement, qui en examine la recevabilité. Une fois l’ILP acceptée formellement, le Parlement en fixera le calendrier. À partir de la date qui nous sera communiquée, nous aurons 120 jours ouvrables pour recueillir les 50 000 signatures nécessaires. Une fois ces signatures vérifiées, le Parlement mettra l’examen de l’ILP à son ordre du jour, en débattra et votera l’approbation de la proposition de loi.

Au sujet des signatures, il est important de préciser que non seulement les Catalans peuvent signer 
l’ILP, mais également les citoyens de l’Union européenne, de Suisse, Norvège, Islande et du Liechtenstein, à condition qu’ils résident en Catalogne : au total, près de 300 000 personnes, en plus des 7,5 millions de Catalans. Le moment venu, nous souhaiterions vous demander de publier un appel à vos adhérents et sympathisants de Catalogne pour qu’eux aussi signent l’ILP.

Quant à l’aspect légal, la difficulté est moindre qu’elle ne peut paraître. La loi catalane de protection animale interdit en effet toute forme de maltraitance animale. Les correbous ne sont qu’une exception à cette loi, et seulement pour certaines communes et pour certaines dates (les fêtes locales). L’objectif à atteindre est donc de supprimer cette exception et de faire appliquer intégralement la loi, qui de fait existe depuis 2008.

La Coordination pour l’abolition des correbous (promotrice de l’ ILP), que nous représentons, est une plateforme qui regroupe la plupart des associations antitaurines catalanes. Créée en 2013, elle anime la campagne pour obtenir les signatures et suit le projet jusqu’au vote au Parlement, et au-delà si nécessaire.
Les taureaux, en grande souffrance, ont besoin de votre soutien. Aidez-nous, aidez-les : signez et faites signer l’ILP !

Dernière minute et première avancée : mardi 9 mai, l’initiative législative populaire a été admise pour traitement par le Parlement catalan.

Toni Teixidó Cañete et Helena Escoda Casas
Porte-parole (portaveus)
ILP Abolició Correbous

portaveus@aboliciocorrebous.org
http://aboliciocorrebous.org/index.php/ca/
https://www.facebook.com/ILPabolicioCorrebous/