Nous étions là à 10 heures, avec la pluie comme accompagnatrice, ce qui nous a bien fait sourire.

Le coordinateur sportif attendait devant le fronton. Il n’y avait aucun parent, aucun enfant. Nous avons discuté avec le coordinateur pour savoir si l’événement avait été annulé. L’échange fut assez froid. Nous avons eu un doute sur le fait qu’ils aient pu agir à l’intérieur. Nous avons donc attendu jusqu’à la fin, soit jusqu’à 11 h 30.

Au départ du coordinateur, nous avons eu un second échange, dans lequel il a reconnu que cette activité n’avait pas été un succès.

Lorsqu’ils ont fermé les grilles, personne n’est sorti de la salle, ni taurin, ni parent, ni enfant. À partir de 14 heures, l’après-midi était destiné aux ados. Nous étions également présents. Le coordinateur sportif attendait, il a discuté avec un parent et un ado. Sur « l’art du toreo », ou sur une autre activité…

Personne du groupe taurin à l’horizon. À moins qu’il n’y en ait un (ou une !) qui se soit échappé par la fenêtre… Leur journée sur « l’art du toreo » n’a pas été un succès, c’est le moins que l’on puisse dire.

Je pense que notre détermination, nos interventions, notre rendez-vous avec le maire, Francis Gonzalez, ainsi que la cyberaction ont porté leurs fruits.

Un grand merci aux habitants qui nous ont alertés, ainsi qu’aux militants pour leur présence, à vous toutes et tous pour vos mails, vos lettres, vos témoignages à la mairie. Dans l’espoir, pour la protection de l’enfance, que M. le maire n’ait pas l’idée de réitéré cette activité. Auquel cas, qu’il compte de nouveau sur notre présence !

Carole Saldain
Déléguée du CRAC Europe pour la protection de l’enfance
Fondatrice du collectif EHBAC, Euskal Herria Bayonne Anti Corrida

Galerie