C’est dans une ville proche de Clermont-Ferrand, Le Cendre, qui organisait une brocante très réputée, que nous avons installé notre stand.

Il nous a bien fallu être une dizaine pour recueillir le flot énorme de pétitions, pour informer et répondre à toutes les personnes venues sur le stand. Il n’y a pas eu de limite d’âge pour être sensibilisé au sort des taureaux et des chevaux dans les arènes : c’est toute une population compatissante, curieuse, indignée et révoltée. Nous n’avons pas compté le nombre de fois (très, très, nombreuses) que nous avons entendu ces remarques faites par les passants découvrant nos photos : « Un torero qui vient de mourir, c’est bien fait pour lui ; il y en a un qui s’est fait encorner par le taureau, il a vengé tous ceux qui meurent ;  un toréador vient de se faire encorner : ça fera un de moins ; moi, je ne plains pas ce gars qui torture les taureaux, ils vont peut-être comprendre qu’il faut arrêter ces massacres abominables. »

La semaine précédente, ce furent des commentaires sur l’investiture de Marie Sara aux législatives et sur son élection possible, ce dimanche, c’était ce qui avait rapport au décès du matador dans les arènes d’Aire-sur-Adour. Cela montre que la population française, à 75 % contre la corrida, est attentive à tout ce qui touche aux faits d’actualité liés à la corrida.

Nous avons encore eu des contacts positifs de citoyens désirant nous rejoindre pour militer. Certains envisagent de nous accompagner le 14 juillet aux Saintes-Marie-de-la-Mer, d’autres souhaitent venir se rallier à notre groupe.

Journée chaleureuse en tous points !

Merci une fois de plus aux amis de l’équipe des fidèles militants qui se rendent disponibles malgré leurs impératifs professionnels et personnels. Il est important de leur rendre ici cet hommage.

CORRIDA ABOLITION !

Catherine Martinez
Délégation Auvergne

Galerie