Le Comité Radicalement Anti Corrida (CRAC) est la plus ancienne association française dans cette lutte si difficile et spécifique. Elle fut créée en 1991, à l’initiative de Jacques Dary et Aimé Tardieu.

Nos statuts à la création 18/04/91
Nos statuts à la création 18/04/91

Comme tous les combats, la lutte contre la torture tauromachique a évolué au fil du temps. Repris en 2002 par une nouvelle équipe, le CRAC, de « réformiste », est devenu « radical », prenant conscience qu’une seule voie était possible et acceptable : l’abolition pure et simple, à terme, de cette pratique barbare.

Au sein de ce combat, nous mettons notamment l’accent sur la protection de l’enfance et sur l’aspect supranational de la lutte. Ainsi notre action tend à se développer au niveau européen et, fin 2007, le CRAC Europe, régi par la loi de 1908 pour plus de souplesse, voit le jour.

La présidence d’honneur du CRAC Europe

Aux côtés du conseil d’administration et des délégués du CRAC Europe, plusieurs personnalités engagées dans la cause animale ont accepté de devenir nos présidents d’honneur. Citons d’abord ceux qui ont malheureusement disparu mais restent toujours présents dans nos cœurs : le philosophe Jacques Derrida et le généticien, écrivain et humaniste Albert Jacquard.

Jacques Dary, fondateur du CRAC en 1991, continue à contribuer au combat pour l’abolition en essayant de faire signer une déclaration anti-corrida par le plus grand nombre possible de vétérinaires. Patrick Pelloux est urgentiste et chroniqueur. Henry-Jean Servat est écrivain et journaliste, il est très impliqué dans de multiples aspects de la protection animale. Enfin, la romancière Amélie Nothomb nous a rejoints avec enthousiasme en 2013.

Portraits des membres du bureau du CRAC Europe

Les membres du conseil d’administration sont tous aguerris à la protection animale en général, à différents niveaux et dans de nombreux secteurs.

Au sein du CRAC Europe pour la protection de l’enfance, ils exercent, bénévolement, les fonctions suivantes :

  • Jean-Pierre Garrigues, docteur en écologie, ingénieur des Ponts, des Eaux et Forêts et enseignant en économie, est président du CRAC Europe pour la protection de l’enfance ; il avait repris en 2002 avec Thierry Hély le CRAC initial, à la demande de Jacques Dary, fondateur de la lutte anticorrida en France dès 1984. Il y est, entre autres, spécialiste des finances de la corrida et directeur de campagnes.
  • Luce Lapin, vice présidente.
  • Elsa Strasser, secrétaire nationale.
    Née à Nîmes en 1972, assistante vétérinaire, c’est en 1992 en collaboration avec sa mère Sylvana Ferretti, qu’elles contactent Mr Jacques Dary.  Ensemble, ils élaborent un projet pour créer une association anti-corrida sur Nîmes. Elle avait 20 ans.
    En 1994, la première association anti-corrida nîmoise l’ASACC (Association pour la Suppression des Actes de Cruauté dans la Corrida) est créée à son domicile à Nîmes en présence notamment de Jacques Dary, fondateur du CRAC.
    Suite à cette création elle participe à plusieurs actions de terrains.  Béziers, pendant la Feria 94/95 aux côtés de Thierry Hely.  Puis Fréjus, Nîmes (rencontre avec Theodore Monod) ainsi que les petites arènes où elle a pour mission de filmer et relater les novilladas pour le compte de l’association.
  • Didier Bonnet, trésorier.