Les 13 et 14 juin 2015, nous avons fait annuler par notre mobilisation les deux demi-finales et finale du concours de torture animale qui devaient se tenir à Manduel et à Rodilhan. Les organisateurs furieux n’ont pas dû bien comprendre le message : après s’être copieusement déchirés entre eux, ils ont décidé de reprogrammer les mêmes horreurs.

Ce sera le 6 septembre à Manduel et Bouillargues, et le 4 octobre à Rodilhan, à partir de 09h00 jusqu’à 19h00. Nous y serons aussi, bien entendu.

Plus nous serons nombreux, plus nous aurons de chance de faire reculer à nouveau la barbarie, pour les mêmes raisons : ces communes ne seront pas en mesure de faire venir à chaque fois plusieurs centaines de gendarmes, dans le seul but de protéger ces spectacles de souffrance et de mort.