On pourrait dire que les toreros en Espagne sont devenus des serviteurs de l’Etat.

Chaque famille finance ces pratiques barbares à hauteur de 47 euros, alors que selon le dernier sondage Gallup, 72,1 % des espagnols ne s’intéressent pas du tout à la tauromachie ni aux autres sortes de torture publique d’animaux. La Fondation Altarriba remarque que le chiffre total est bien plus important puisque ce calcul ne comprend pas les aides octroyées aux éleveurs.

L’association lancera une campagne d' »objection fiscale » afin de protester contre ces subventions faramineuses, qui, en pleine crise économique, continuent de financer le martyre de près de 60.000 animaux tous les ans.

Source : http://www.20minutos.es/noticia/276608/0/fiestas/taurinas/millones/#nuevo_comentario

Partage

Shares