En sortant de son entraînement de football le 1er octobre 2011, jour de la demi-finale de « Graine de Toreros », le jeune Antoine, 14 ans, a assisté à une scène qui l’a choqué : on découpait les cadavres des jeunes veaux massacrés par les tortionnaires derrière les arènes, au vu et au sus de tous, y compris ceux qui n’étaient pas venus assister au massacre !

Quelques jours plus tard, la mère d’Antoine a interrogé par courrier Madame la Maire de Manduel :

Lire le courrier

Comme on pouvait s’en douter, ce courrier est resté sans réponse !
On peut le comprendre ! Ce ne sont pas les arguments qui se bousculent pour justifier ce genre de scène…

Partage

Shares