Le 20 juillet 2009, pour la première fois, le député-maire d’Alès a reçu officiellement à la mairie une délégation du CRAC (Michèle Poudevigne, adhérente alésienne, et Jean-Pierre Garrigues, responsable de l’antenne alésienne du CRAC Europe). M. Max Roustan a répondu à toutes nos questions et son courrier du 3 août 2009 confirme sa position. Les clubs taurins alésiens ne bénéficient d’aucune subvention municipale, le CRAC pourra désormais tenir un stand une fois par mois sur le marché d’Alès pour informer « sur la réalité de la corrida » (c’est Monsieur le Maire lui même qui le dit !) et surtout dès 2010, à l’occasion du renouvellement du contrat de délégation, la gratuité de l’entrée des arènes pour les moins de 10 ans sera supprimée ! C’est un bon début !
Par ailleurs, les subventions municipales directes à la corrida qui étaient jusqu’en 2009 de 36 000 euros pour deux jours de torture, ne pourront plus excéder 20 000 euros, et seulement en cas de déficit du prestataire… mais comme la corrida est toujours déficitaire…
Un grand merci à M. Roustan pour ces clarifications.

Lire le courrier officiel du 3 août 2009

Partage

Shares