Notre déléguée pour le Puy-de-Dôme, Cathy Martinez, raconte dans quelles circonstances elle a rencontré Anne Sylvestre et Emma Daumas le 3 avril 2016 au salon du Livre et de la Chanson qui se tenait dans sa région.

Je n’achète le journal local que le dimanche. En ce 3 avril, vers 10 h 30, je lis et j’apprends qu’il se déroule dans un village proche de Clermont-Ferrand un salon du Livre et de la Chanson. Dans ce court article apparaît, entre autre, la photo de Nicoletta (une aficionada déclarée, ce qui ne va pas me décourager). Je prends aussitôt la décision de me rendre sur place pour récolter des signatures d’artistes en faveur de l’abolition de la corrida.

14 h 30 – Après avoir payé mon entrée, direction l’espace des auteurs. Tour d’horizon visuel : sur chaque table se trouve un carton avec le nom de la personne. Je me trouve ainsi devant Anne Sylvestre, grande chanteuse féministe à la carrière impressionnante, qui proposait son dernier CD. Je l’aborde en lui disant qu’elle a bercé la petite jeunesse de mes enfants avec ses textes et mélodies qui sont des merveilles (je le pense sincèrement !). Elle me répond avec humour et très gentiment. Un contact simple et chaleureux. Puis je me présente en tant que militante contre la corrida et déléguée au Crac Europe et lui demande son avis sur la corrida. « Je suis absolument contre ! » Je lui montre le manifeste et lui demande si elle accepterait de le signer, sachant qu’il sera rendu public. Elle signe avec enthousiasme.

Ses voisins de table sont Charles Langhendries et Philippe Jadin. Ils sont présents pour proposer leurs ouvrages consacrés à Jean Sablon. J’ai remarqué qu’ils ont entendu la conservation avec Anne Sylvestre et le sujet leur a mis la puce à l’oreille. Je les aborde alors, en leur parlant en premier de Jean Sablon, puisque je connais la carrière de cet artiste. Puis j’enchaîne sur la raison de ma présence. Ils sont contre la corrida, bien sûr ! ils signent, bien sûr !

Je longe les tables. Tiens, voici Jean-Jacques Debout et à ses côtés… Nicoletta ! Ils discutent entre eux. J’attends…j’attends.. J’aborde le premier devant moi et c’est Jean-Jacques Debout . Après avoir un peu parlé avec lui de son actualité (il vient de sortir un nouveau CD), je me présente comme militante et déléguée au Crac Europe.
– C’est quoi ?
– Nous dénonçons ce qu’est réellement la corrida.

A ce moment, comme un diable sorti de sa boîte, Nicoletta bondit et s’écrie « Arrêteeez !!! la corrida c’est cuuulturel, qu’est-ce-que vous embêtez le monde avec votre truc, vous n’avez rien d’autre à faire, il y a des gens qui meurent de faim, la misère en France et ailleurs, etc. »

Emma_Daumas_WPPendant notre échange, qui attire les regards de personnes alentours et durant lequel je suis restée calme et pondérée, Jean-Jacques Debout prend le manifeste mais une personne plantée derrière lui le lui retire et le lance sur la table « Tu ne signes RIEN ! » Je les quitte en leur souhaitant poliment un bon salon.

J’arrive à Emma Daumas – ancienne candidate à la Star Académie, qui vient d’écrire un roman intitulé « Supernova » à l’intrigue inspirée de son expérience des émissions de télécrochet. J’attends mon tour puis lui explique pourquoi je suis là. Elle me répond qu’elle est végétarienne, absolument contre la corrida et que oui, elle veut signer !

Et pour finir en beauté, Baptiste Vignol, auteur qui était présent pour, notamment, un ouvrage consacré à Renaud, a bien entendu signé également notre manifeste.

Bilan : quelques jolies rencontres et une bien belle récolte de nouveaux soutiens.

Cathy Martinez, déléguée du CRAC Europe (63)

Partage

Shares