Le comité radicalement anti-corrida a vivement réagi à la condamnation d’un anti-taurin lors d’une manifestation à Rodhillan dans le Gard en octobre dernier. Le jeune homme pour « menace réitérée », sur un artisan qui avait eu le tort de croiser son chemin, écope de 1 000 euros d’amende et de dommages et intérêts. On ne sait pas s’il compte faire appel.

Les défenseurs de la tradition tauromachique exultent. C’est la première fois qu’un opposant à la corrida est condamné dans le cadre d’une manifestation anti-taurine.

Et ce, à la veille d’un procès encore à venir devant le tribunal de Grande instance de Nîmes. Cette fois, pour des violences commises sur des membres du CRAC.

Son Président, Jean-Pierre Garrigues, a vivement réagi à la condamnation du jeune abolitionniste. Il est au micro France Bleu de Ludovic Labastrou.

Lire la suite de l’article et écouter les réactions de Jean-Pierre Garrigues au micro de France Bleu. N’hésitez pas à laisser vos commentaires sur la page et sur la page Facebook nationale de la radio. Et pour finir, cette question posée par France Bleu Gascogne « Faut-il interdire les rassemblements anti-corrida ? » attend vos réponses.

Demain matin (vendredi 21/02) : débat de 8h15 à 8h30 sur Radio France Bleu Gard Lozère. Sujet : la dissolution du CRAC demandée par les maires de Béziers et Nîmes !
Il faut être nombreux à appeler dès 7h30 demain pour pouvoir intervenir au 04 66 21 36 37.

Photo © Radio France