Le CRAC, le Collectif radicalement anti-corrida, a donné 1.300 masques médicaux à un collectif d’infirmières et de médecins nîmois, pour palier le manque d’équipement du personnel soignant contre le Covid-19.Alors que l’épidémie de Covid-19 progresse en France, le personnel soignant continue de réclamer du matériel pour se protéger et protéger leurs patients. Le manque de masques est aussi un problème, ici, dans le Gard. Alors, face au coronavirus, la solidarité est de mise : le CRAC (Collectif radicalement anti-corrida) a offert un stock de 1.300 masques médicaux à un collectif d’infirmières et de médecins nîmois.

Des masques utilisés lors des manifestations

Le CRAC avait acheté ce stock de masques pour « équiper les militants anti-corrida contre le gaz lacrymogène » employé lors des manifestations, comme l’explique le président de l’association, Didier Bonnet. Sa fille, infirmière libérale à Nîmes, fait partie du collectif qui va bénéficier de ces masques.

« Lorsqu’elle m’a parlé du manque de protection, du manque de masques, que ce soit pour elle ou ses collègues, je me suis souvenu de ce stock que l’on avait », raconte Didier Bonnet. « J’en ai parlé à d’autres membres du CRAC, tous étaient d’accord pour offrir ces masques. L’entraide doit primer face au coronavirus ! »

Article France Bleu