Notre déléguée Carole Saldain, au nom de CRAC Europe et du Collectif EHBAC Euskal Herria Bayonne Anti Corrida, a organisé une cyber-action.

Elle a sollicité des rendez-vous avec les préfets, sous-préfets et directrices de cabinets des départements des Landes et des Pyrénées Atlantique et a proposé un modèle de lettre à leur adresser :

N’y a-t-il pas assez de morts ?

A vous toutes et tous, qui en cette période de pandémie, êtes opposé(e)s à la reprise des corridas, adressez-vous aux préfets et sous-préfets !

Nous demandons le CRAC Europe et EHBAC Euskal Herria Bayonne Anti Corrida à être reçus par Madame Cécile Bigot-Dekeyzer, préfète des Landes, et Monsieur Eric Spitz préfet des Pyrénées-Atlantiques.

Ainsi qu’un rendez-vous auprès des sous-préfets du 64 et du 40 et en particulier avec Mme Mélanie Samson, directrice de cabinet de Madame la Préfète qui lors d’une récente interview a confirmé que les discussions sont ouvertes pour l’organisation de spectacles taurins cet été.

Il est inconcevable de se trouver à nouveau face à une situation sanitaire tendue comme cela s’est passé à Dax le dimanche 27 septembre 2020, alors que la corrida était maintenue coûte que coûte. Au moment où ils prenaient leurs décisions afin de valider la corrida, une des infirmières de l’hôpital de Dax, elle, rentrait en service de réanimation, avec 18 personnes du personnel soignants de touchés par le Covid.

Nous sommes passés pas la suite en zone rouge sur tout le département.

Le Maire de Bayonne nous indiquant que nous n’aurons pas l’immunité collective avant l’automne 2021, décide d’annuler les fêtes de Bayonne mais maintient 5 corridas et 2 novilladas!

Si eux ne se préoccupent guère de la souffrance des veaux et taureaux qui vont subir des sévices graves et actes de cruauté jusqu’à la mort, qu’ils pensent au moins aux enfants qui seront conduits (parfois de force) à la corrida pour assister à cette barbarie…

 

Partage

0Shares