Avec ça, estime l’organisation écologiste, « on prétend maintenir artificiellement les corridas et autres « fêtes » taurines contre l’opinion de la majorité de la société ». Le fait est que ces 3 dernières années (entre 2007 et 2009), « il y a eu une réduction de près de 30% du nombre de « fêtes » taurines en Espagne : 53,47% en Murcia ; 45,45 % en Valence ; 41,83% en Andalousie ; 34,48 % au Pays Basque et 31,76% a Castilla-La Mancha.

Ecologistes en Accion considère qu’il est « irresponsable que certaines mairies continuent de construire de nouvelles arènes avec des budgets de 2 à 5 millions d’euros dans des villages de moins de 1.000 habitants alors que la majorité de ces communes subissent une grave crise économique ayant pour conséquence une diminution des budgets destinés à la santé et à l’education ».

Source : http://www.asanda.org