Monsieur Gabriel Bellocq.

Les positions de notre parti, EELV, au sujet de la corrida, spectacle de torture d’un animal avec mise à mort, sont connues et claires. Nous sommes pour l’abolition. Les trois élus, en participant à cette manifestation et en répondant aux questions des journalistes, étaient et sont en total accord avec la philosophie de notre mouvement et avec leur conscience. Pas plus que les autres manifestants, ils n’ont eu de gestes violents ou agressifs. Ils n’ont en aucun cas troublé l’ordre public.

Nous regrettons vivement et dénonçons ce comportement anti-démocratique qui consiste à « débarquer » trois élus pour la simple raison qu’ils expriment et défendent les valeurs morales qui sont les leurs et celles du mouvement qu’ils représentent.

Triste vision de la cohérence d’une majorité municipale que celle qui consiste à refuser la diversité en son sein.

Contacts :
Cécile Saint Martin, secrétaire départementale
Alice Leiciagueçahar, porte parole