Les aficionados sont des spécialistes permanents du déni, ce n’est plus à prouver. Concernant les ravages psychologiques que les spectacles de torture tauromachiques génèrent sur les enfants qui y assistent, ils vont jusqu’à affirmer qu’aucun professionnel de l’enfance ne s’est jamais officiellement positionné contre la corrida. c’est probablement parce qu’ils ne vont surtout pas lire quoi que ce soit qui pourrait mettre leurs arguments en défaut. Dans l’article qui suit publié par le Bulletin des Psychologues et de la Psychologie, le psychologue clinicien Joël Lequesne établit un constat parfaitement clair sur les graves désordres psychologiques causés par les corridas sur les enfants.

Télécharger l’article (PDF)