Ce n’est pas une surprise, juste une confirmation… La lettre ci-jointe a été révélée par Reder, maire de Rodilhan, dans son bulletin municipal Le CRAC est nommément visé.