Le monde de la tauromachie nous craint !

(Propos lus sur www.corridasi.com )

UN ENORME RASSEMBLEMENT ANTI-CORRIDA EST PROGRAMME A PARIS LE… 11 FEVRIER !

Après concertation téléphonique du Bureau et entretien avec André Viard de l’Observatoire des Cultures Taurines, nous avons pris la décision de reporter, dans la mesure du possible et de ton accord, l’événement à l’hiver prochain.
En effet, au delà même des pbs de sécurité liés aux antis et des manifestations probables contre notre événement, il est évident que parmi les aficionados parisiens, peu auraient pris le risque de venir se frotter aux antis.

DONC : ANNULATION !

11 février 2012 ! Le jour même de notre colloque sur lequel les différentes parties ont travaillé plus de six mois, le plus gros rassemblement anti-taurin de l’histoire est organisé dans la même ville pour protester contre l’inscription de la corrida au Patrimoine Culturel de la France (177 associations dont même des espagnoles !) . Les Anti-Corrida ont gagné : on annule !

Pour nous tous, concepteur et organisateurs de la manifestation le coup est dur. Depuis six mois l’équipe de « Los Principitos el Toréo « , ses partenaires Français et Belges ont « planché » et investis sur ce colloque qui avait, avant tout pour buts de faire découvrir à l’aficion française le tout nouveau visage de la novillade « sin caballos » d’aujourd’hui et, bien sur, d’aider des « petits » à construire leur avenir, marginal certes mais avec un tel investissement personnel et une telle passion qu’il méritent notre soutien total.

Ici, de Sanlùcar nous avons proposé des solutions alternatives et pris l’engagement d’assumer financiérement une bonne partie des frais qui en découleraient ( prise en charge totale des voyages et location de la salle) mais sans réponse favorable de nos partenaires Parisiens ….
Nous sommes tristes pour ces jeunes novilleros qui avaient tellement envie de rencontrer cette aficion Française.

(…)

Bien désolés également pour les aficionados Français, les organisateurs de Sans Picadors du Sud Ouest et du Sud Est qui nous avaient confirmé leur présence au colloque du 11 février .
Face à l’acharnement de nos ennemis seule la solidarité pourra sauver la tauromachie. Ne laissons pas les « antis’ gagner ! »

Partage

Shares