Le dimanche 08 septembre 2013, Isabelle NAIL-ARROUY, Sylvie LAULOM et Jean-Marie VIGNES ont pris part à la manifestation anti corrida organisée par le CRAC Europe pour la protection de l’enfance lors du festival Toros y Salsa.

En réponse à cette participation, Gabriel BELLOCQ, Maire socialiste, a décidé quelques jours après d’écarter de la majorité municipale ces 3 ELUS.
Le Maire n’admet pas que les élus aient pris part à la violation de son arrêté municipal : « astreignant les manifestants anti taurin à une zone délimitée à 500 mètres des arènes ». Ce périmètre n’est défini par aucune loi mais semble plutôt être une préconisation à l’initiative du lobby tauromachique.
En bravant cette fausse règlementation, ces élus ont dénoncé un non-sens de l’exécutif local ou plutôt un abus de pouvoir !
La liberté d’expression est une LIBERTE FONDAMENTALE inscrite dans la Constitution.
Toutefois, M. BELLOCQ semble bafouer la liberté de parole et d’opinion des élus de son Conseil municipal.
Europe Ecologie Les Verts soutient les élus car leur participation est en cohérence avec la position du parti à ce sujet.
Le CRAC Europe pour la protection de l’enfance apporte également tout son soutien à Isabelle NAIL-ARROUY, Sylvie LAULOM et Jean-Marie VIGNES.

La corrida n’est pas une tradition, c’est simplement une mise en scène de cruauté pour satisfaire les besoins de quelques pervers assoiffés de sang !