Samedi 3 mai 2014 un stand citoyen en partenariat avec le CRAC Europe s’est tenu à Alès en préambule à la grande manifestation anti corrida du 31 mai dans la même ville.

Beaucoup d’Alésiens et autres sont venus nous soutenir et venaient même signer spontanément sans être interpellés. Nous avons récolté plus de 1500 signatures. Enormément de tracts « manif Alès » ont été distribué et certains nous demandaient des affiches (ou tracts) afin de les déposer ou afficher dans différents « points » de la ville. Ceux-là nous rejoindrons sans doute le 31 mai !

Sur un écran étaient diffusées les images des corridas d’Alès 2013 : « Derrière les murs » ainsi que les images de « Rodilhan 1 ». Nous avons pu observer qu’elles touchaient beaucoup d’enfants (particulièrement) : certains « scotchés » devant les images de ces hommes qui poignardent des êtres vivants agonisants, et d’autres enfants qui regardaient par « à-coups » détournant par moment la tête mais ne pouvant s’empêcher de regarder à nouveau. Sur le visage de ces enfants on pouvait lire sans équivoque l’incompréhension, l’intrigue, la stupeur : « pourquoi des humains font-ils tant de mal à des animaux ? ».

LA vérité est là dans la tête de ces enfants là, non formatés, dont on a pas bourré le crâne en leur disant que ce massacre était de l’ « art » faisant partie de la « culture » locale.

Toujours au sujet des enfants, une remarque intéressante d’un jeune d’une vingtaine d’années : « Pourquoi montrez-vous ces images, il y a des enfants qui passent, ces images sont traumatisantes ! ». Nous lui avons donc appris que les enfants de moins de 6 ans étaient invités à assister à ce massacre en direct dans les arènes… gratuitement (plus à Alès, mais dans pratiquement toutes les arènes), et que nous n’avions pas d’autres choix que de dénoncer ces horreurs en montrant les images pour qu’enfin cette pratique HONTEUSE disparaisse de notre humanité, et que justement, de ce fait, les enfants ne découvrent ou n’assistent plus à cette horreur ! Le jeune homme en question a tout a fait compris.

Un journaliste « Midi Libre Alès » s’est déplacé, nous lui avons expliqué que ce stand était un préambule à la manif du 31 mai, et à la fois un stand d’information. Il a également interrogé certains passants et a pris des photos.

Aucun incident ne s’est produit…. d’autant devant les images vidéos de la réalité de l’horreur, les afiocionados faisaient visiblement profil bas dans leur ensemble.

Pour finir, merci et bravo aux 11 militants présents : Pascale Granjean, Céline Delon, Soizick, Géraldine Bellet, Carole Calovi, Anthony Montaner (grâce à qui nous avons pu avoir la visite du journaliste), Sophie Chausse, Ann, Isabelle Blanchemain, Sylvie Lorthe.

Et merci pour leur efficacité !

Le mouvement s’amplifie ! Soyons nombreux à Alès le 31 mai 2014 ! Faut que ça « pète » !

CORRIDA ABOLITION !

Nathalie Valentin