Nous aurons, nous ANTI CORRIDAS, fini l’année 2013 en beauté !

Le samedi 23 novembre 2013 devait se dérouler dans la petite ville de Lunel (34) un « Bolsin ». Autrement dit, un massacre où de jeunes veaux devaient être livrés entre les mains de jeunes tortionnaires, des élèves, qui durant de longues minutes avaient pour mission de les persécuter, de les tourmenter, et de les torturer jusqu’à la mort !

Mais voilà ! Suite à une action citoyenne au travers l’ouverture d’un événement Facebook, faisant appel à une manifestation, il en fut tout autrement ! Lors de cet événement, de petits rappels (avec images) montrant des faits ressemblants à ceux passés à Rodilhan le 27 octobre 2013, et les quelques 500 militants participants à cet événement… ont soulevé quelques inquiétudes !

Il n’en faudra pas plus pour que la gendarmerie et les RG de Lunel s’en mêlent.

Des appels téléphoniques commencent à se multiplier. Un rendez-vous est pris avec un haut gradé de la gendarmerie de Lunel. Un rendez-vous qui durera pas loin d’une heure trente, dans un lieu neutre.

Dans un premier temps il ne s’agit que de se mettre d’accord sur la configuration de cette manifestation (lieu, protection mise en place et autres détails pour éviter tout débordement).

Lors de cet entretien, une bonne nouvelle : l’organisateur de ce « Bolsin » commence déjà à regretter son événement morbide. En effet, tous ses plans se voient chamboulés ! Ce « Bolsin » s’accompagnait également d’une tombola et donc de remises de lots qui devaient s’effectuer à l’espace « Louis Feuillade » (grand lieu d’exposition) en plein centre-ville de Lunel. (D’ailleurs la cape dont se servait le sinistre tortionnaire José Tomas lors de son grave accident, faisait partie d’un des lots.) Mais voilà, la gendarmerie apprend à l’organisateur du massacre que cette remise de lots ne pouvait avoir lieu dans cet espace prévu et qu’il devait donc se contenter de son lieu de torture (les arènes) pour ça. La raison ? Impossible pour la gendarmerie de gérer 2 lieux à la fois : les arènes + l’espace « Louis Feuillade »… sachant que les anticorridas seraient partout ! Autre petit aveu non déplaisant : l’organisateur du massacre dit se languir d’être au dimanche pour qu’enfin tout soit terminé ! (la gendarmerie étant sans arrêt sur ses talons).

A la fin de cet entretien donc, tout est ok, concernant le lieu de manifestation et tout le reste. Pour rappel, cette action n’était pas déclarée et un arrêté du maire avait été pris, interdisant toute manifestation. Mais les autorités savaient pertinemment que nous serions présents et réfléchissaient sérieusement à une stratégie pour que la sécurité soit assurée pour tous.

On peut déduire que cette sécurité était impossible à gérer et que la crainte de débordements était trop forte, puisque quelques heures plus tard, de nouveaux appels fusent à nouveau de la part de la gendarmerie et des RG pour apprendre que la TUERIE EST ANNULEE !!

Mais ça ne s’arrête pas là ! On apprend avec grand regret mais non sans moins de détermination, que cet ignoble « Bolsin » est déplacé dans des arènes privées, à St Laurent d’Aigouze, au Mas du Grand Bordès. Il est donc prévu de nous y rendre ! Ne surtout rien lâcher !

Et surprise à nouveau !! Quelques heures plus tard, nouveaux appels des gendarmes et RG : Déplacement du « Bolsin » ANNULE également !! Raison ? L’organisateur du massacre a craint de mettre en difficulté le manadier « prêteur » et propriétaire de cette arène privée…. avec les risques de débordements que nous aurions occasionné !

Mais ce n’est pas tout !! Cerise sur le gâteau ! Le samedi 30 novembre 2013, donc une semaine plus tard, était prévue indépendamment une corrida dans ce lieu privé à St Laurent d’Aigouze. Il s’agissait d’une prestation de l’école de tauromachie de Montpellier qui avait déjà été virée de St Georges d’Orques il y a quelques mois par le maire de cette commune (ils comptaient utiliser les arènes municipales sans prévenir le maire !). Et coups de téléphone à nouveau : cette corrida est également ANNULEE ! Crainte à nouveau d’un débarquement d’anticorridas !

Alors si nous comptons bien, cela fait 3 annulations en l’espace d’une semaine !

DU JAMAIS VU !!

Passons maintenant aux remerciements et félicitations : Merci et bravo à Aurore, Dominique toutes 3 administratrices de cet événement Facebook tout comme moi ! Merci et bravo également aux 500 et quelques militants participant à cet événement qui ont partagé et invité leurs amis. Et un MERCI et BRAVO tout particuliers au CRAC Europe, sans qui, ne nous leurrons pas, ces victoires n’auraient sans doute pas eu lieu ! Parce que sans ses actions fortes et déterminées (et NON VIOLENTES) du 8 octobre à Rodilhan 2011, du 24 août 2013 à Rion des Landes et tout récemment du 27 octobre 2013 à Rodilhan…… LES AFIOCS ET LES AUTORITES NE SERAIENT PAS INQUIETS COMME ILS LE SONT ACTUELLEMENT !….

Merci également à tous ceux qui même sans avoir été présents nous ont soutenu par la pensée pour ce type d’actions… ce type d’actions, qui je n’en doute pas un instant nous mènera à l’ABOLITION !!

Le combat continue de plus belle pour 2014 !! Nous sommes sur la bonne voie !!

Partage

Shares