Nous nous réjouissons d’apprendre, par différentes mairies ardéchoises, que l’organisateur du taureau piscine cessera, pour cette année au moins, son activité dans notre région.

Est-ce dû à :

  • Un manque de rentabilité ? Dans ce cas le comité ADDA (Ardèche/Drôme Défense Animale) ainsi que le CRAC Europe (Comité Radicalement anti corrida) ne peuvent que féliciter et remercier les citoyen(ne)s français(es) ainsi que les touristes de ne pas ou plus participer à ces spectacles démodés et maltraitants pour les animaux.
  • Nos actions diverses (distributions de tracts, pétition, manifestation, mails, courriers, articles dans les journaux, etc) ?
    Nous remercions les 71 643 signataires de notre pétition « Annulez les toros piscines, taureaux ball et courses à la cocarde à St Martin d’Ardèche » mise en ligne sur le site MesOpinions.Com.
  • Un pas en avant du gérant du taureau piscine vers une éthique ? Adhérerait-il à la nouvelle pensée des circassiens et utilisateurs d’animaux à des fins de spectacles ?

    Dans les milieux du cirque, ça bouge ! Exemple : André-Joseph Bouglione prône un nouveau cirque 100% humain et déclare dans le journal «Libération» le 2 avril 2018 : «Pour les animaux, la cage, c’est la prison à perpétuité».

  • Ou bien aux accidents successifs lors de ces « jeux » dangereux. Les organisateurs seraient-ils devenus raisonnables ?

    S’est ajouté à la longue liste un nouveau drame le 6 juillet 2019 à Aigues-Vives dans le Gard.

Le bien-être animal prend une place prépondérante dans notre société. Les autorités ne tiennent pas compte de l’opinion publique à ce sujet, mais fort heureusement, les citoyen(ne)s modifient leur comportement. 89% des Français jugent la cause animale importante, selon un sondage IFOP de 2019 (source : Collectif AnimalPolitique). Soit 9 points de plus qu’en 2017 (source : Collectif AnimalPolitique).

Quelles que soient les raisons qui ont permis ce résultat, l’important est que ces vachettes ne serviront pas d’objets défouloirs au public.

Nous espérons ne plus voir s’installer ces « amusements » rétrogrades dans notre région.

Mille mercis pour vos nombreux soutiens et bravo à tous ceux qui ont oeuvré pour défendre ces animaux !

Comité ADDA
CRAC Europe pour la protection de l’Enfance