Compte-rendu de l ‘ACTION ANTI-CORRIDA A ANNECY du 19 Septembre

Bonjour à tous!

Nous nous sommes retrouvés un peu avant 13h sur la place François-de-Menthon où nous avions eu l’autorisation de faire notre action de 13h à 17h: 21 militants très motivés, plein d’énergie et heureux de se retrouver dans une action en dehors des zones habituelles de la torture!…

Annecy est une ville superbe, entre lac et montagne avec un centre ville historique plein de charme. Encore beaucoup de touristes en cette arrière-saison et un beau soleil encore chaud et caressant…
La place se trouve en face d’un centre commercial (Courier) situé en plein centre ville et nous pouvions donc espérer « toucher » beaucoup de monde.

Nous avons installé nos tréteaux et notre matériel et les 12 « taureaux » garçons et filles se sont allongés en ligne sur le sol (nous avions prévu des couvertures sous les draps pour plus de confort!…), maculés de faux sang, harponnés de « banderilles » et dans une immobilité spectaculaire.

Des passants se sont approchés, intrigués, certains ont applaudi ou ont levé le pouce, ce qui nous a très vite encouragés et fait comprendre que la population était réceptive… et elle l’était!

Nous n’avions pas obtenu, hélas, l’autorisation de tracter: tout tractage est interdit dans la ville, quelle que soit l’association. J’en ai eu confirmation par le RT avec qui j’ai eu un excellent contact et qui m’a conseillé lui même d’attirer les gens vers le stand et de les inviter à se servir en documentation. C’est ce que nous avons fait. Certes, sans cette interdiction, nous aurions pu sans doute, récolter davantage de signatures (168 seulement)… Bon, on a « fait avec »…

Nous étions installés près d’un arrêt de bus et à plusieurs reprises, les chauffeurs ou les passagers levaient le pouce en notre direction en signe d’approbation! Cela nous changeait des « doigts » ou autres gestes obscènes auxquels nous sommes habitués dans le sud!

Une fois de plus nous avons constaté que les gens ignorent la réalité de la corrida, ils savent que cela existe, que c’ est cruel et inacceptable et se disent « contre » à priori. Mais ils ignorent tout des pratiques scandaleuses, des malversations, des fraudes fiscales, de son fonctionnement mafieux… Cela, ils le découvrent ainsi que l’existence des écoles taurines. Personne, absolument personne n’en connait l’existence. Si nous n’avions pas les photos à leur montrer, ils ne nous croiraient pas!

J’étais déguisée en torero et une dame qui n’avait pas encore compris ce que nous faisions, s’est approchée de moi : « Vous ne devriez pas porter ce costume, madame, c’est très joli mais c’est le costume de la cruauté, il ne faut pas! » Je lui ai expliqué que, justement, nous étions là pour dénoncer cette cruauté et que derrière les paillettes, les dentelles et « tout ce qui brille », il y avait ça et je lui montrais les taureaux « morts »… Alors elle s’est mise à me parler de son mari retraité, ancien boucher (oui, oui!!) qui avait un jour assisté à une corrida et qui n’avait jamais rien vu d’aussi épouvantable! Elle a signé le manifeste et emporté beaucoup de documentation…

Michel, un militant présent sur grand nombre d’actions a lui (chose incroyable…) obtenu la signature d’un aficionado!! Bon, voilà son argument: la corrida n’est plus ce qu’elle était… tout se perd… ce n’est plus comme avant… donc je signe!! Voilà pour la petite histoire drôle!

Et aussi, beaucoup, beaucoup de jeunes, d’étudiants, une jeune fille qui est venue avec une amie et me disant « ma maman est venue signer, elle vous a acheté un livre, c’est formidable ce que vous faites, alors nous aussi on vient! »
Toute cette jeunesse aussi saine et bienveillante nous donnait du baume au cœur!…

Autre chose: il faut être réaliste: peu de personnes, en dehors des zones tauromachiques, sont vraiment au courant de notre combat… et beaucoup en revanche savent que, en Espagne, 90.000 personnes sont capables de se mobiliser pour tenter de sauver un taureau… Beaucoup nous en ont parlé… et aussi les deux policiers municipaux qui sont venus « voir si tout allait bien » et étaient totalement « de notre côté »…Il faut intensifier, élargir toujours plus l’information…oui, c’est ce que nous faisons, mais il y a tant à faire!

Vers 15h il faisait très chaud et lourd, de gros nuages s’amoncelaient, les taureaux avaient soif et les gens se pressaient à notre stand, s’informaient, signaient et achetaient quelques articles…
Alors brusquement, à 15h30… une averse aussi soudaine que brutale s’est mise à tomber! Des trombes d’eau!
Vite, vite, nous avons tout mis à l’abri et remballé, et sommes repartis sans avoir eu hélas le temps d’échanger nos impressions sur cette belle action… La pluie nous a fait perdre 1h30 … mais nous ne regrettons rien et nous gardons un très beau souvenir de cette journée.
Un immense MERCI à TOUS LES PARTICIPANTS, en particulier aux valeureux taureaux qui ont eu à subir la chaleur, la soif et… la pluie!
Amitiés à tous!
Françoise Luvini Cueff, déléguée CRAC Europe pour l’Isère

Vidéo: https://youtu.be/YY-MZM9R4AE

Happening anticorrida organisé par le CRAC Europe à Annecy le 19.09.15
Malgré la pluie, l’événement au suscité un grand intérêt de la part du public avec un grand nombre de signatures pour la pétition  Demain suivra la vidéo.
Photographies : Jacques Nicolin
Happening anticorrida organisé par le CRAC Europe à Annecy le 19.09.15
Malgré la pluie, l’événement au suscité un grand intérêt de la part du public avec un grand nombre de signatures pour la pétition  Demain suivra la vidéo.
Photographies : Jacques Nicolin
Happening anticorrida organisé par le CRAC Europe à Annecy le 19.09.15
Malgré la pluie, l’événement au suscité un grand intérêt de la part du public avec un grand nombre de signatures pour la pétition  Demain suivra la vidéo.
Photographies : Jacques Nicolin
Happening anticorrida organisé par le CRAC Europe à Annecy le 19.09.15
Malgré la pluie, l’événement au suscité un grand intérêt de la part du public avec un grand nombre de signatures pour la pétition  Demain suivra la vidéo.
Photographies : Jacques Nicolin
Happening anticorrida organisé par le CRAC Europe à Annecy le 19.09.15
Malgré la pluie, l’événement au suscité un grand intérêt de la part du public avec un grand nombre de signatures pour la pétition  Demain suivra la vidéo.
Photographies : Jacques Nicolin

Photographies : Jacques Nicolin

 

Partage

Shares