16 août 2014 – Paris

Un parcours de sensibilisation est mis en place par le Crac Europe pour mettre en avant des pancartes et banderoles anticorridas… devant les lieux les plus symboliques de la capitale. Grâce aux militants qui se sont joints à nous, cette campagne s’étend à la France entière et à l’Europe.

Un parcours pour montrer visuellement que 85% du territoire français est contre la corrida. Nous sommes accueillis avec des applaudissements et des encouragements. Cette pratique de tradition espagnole est sous les projecteurs depuis son inscription au PCI (patrimoine culturel immatériel) de la France début 2011 ; ce qui pour les « aficionados » est à double tranchant finalement, car elle se découvre et nous allons donc jouer plein feu sur la véritable Corrida, celle qui est faite de sang et de larmes, cachée sous les couleurs et la fanfare, celle que l’on voit avec les yeux et que l’on perce avec le coeur. De nombreux députés, artistes, citoyens se rassemblent. Il suffisait juste de montrer la réalité et notre association n’a d’autre but que celui de faire arrêter la souffrance inutile de taureaux sacrifiés sous les yeux de spectateurs souvent piégés, dont des enfants qui doivent suivre leurs parents et qui subissent de très graves traumatismes à la vue d’un ballet macabre qui finit par une exécution. Nous ne condamnons pas seulement cette barbarie d’un autre âge. Nous condamnons sa pratique actuelle et sa légitimité. Nous demandons la mise à l’ordre du jour d’une des quatre propositions de loi déposées par nos députés abolitionnistes.

https://www.youtube.com/watch?v=Hh8KHWOVEuw

L’action d’aujourd’hui montre, une fois de plus, la mobilisation des citoyens sous les yeux de touristes, promeneurs, humains ébahis devant cette vérité giclant sous leurs yeux.

Marianne Pastre
Déléguée Ile de France du Crac Europe


Revue de presse

16/08 : Le Parisien : « Les anticorridas dans la rue »