L’aficion ne supportant pas notre présence anticorrida dans « sa » ville, a fait pression sur les autorités pour son interdiction. N’y parvenant pas, ils ont appelé à un rassemblement contre le stand du matin et la manifestation de l’après-midi… puis ils ont annulé leur contre-manifestation à la demande de la préfecture.

Les nombreux entretiens avec la police, inquiète d’une agression contre nous, ont permis la tenue du stand et de la manif, bien que les risque d’attentat aient réduit les effectifs des forces de l’ordre.

Nous avions prévu deux défilés, il n’a été possible de n’en faire qu’un, mais il a été bruyant et chantant. Nous avons constaté une diminution de la population, à l’intérieur même de la feria, ce qui nous a été confirmé par nombre de commerçants.

Merci aux autorités qui nous font confiance ; tout s’est bien passé, à part les cinq minutes de blocage de la camionnette de l’abattoir, car pour nous, elle représente ce qui attend ces bêtes magnifiques qui seront rachetées 1 euro le kg !

Par un temps idéal, nous avons donné rendez-vous aux militants à partir de 13 h, ce qui a permis à certains médias de dire que nous étions seulement 50 alors que nous n’étions pas tous arrivés ni installés. Bref, la police et nous avons été d’accord : 110 participants, ce qui est énorme, vu que de nombreux antis étaient à une manifestation importante à Guéret.

Une manifestation comme nous n’en avions encore pas vue quant à la réaction de la population arlésienne et des environs qui venaient à la feria, s’amuser en famille et entre amis, aller au restaurant, se promener à la fête foraine etc… Des personnes de tous âges nous klaxonnant, lâchant le volant pour nous applaudir, nous faisant de grands gestes de soutien, des Arlésiens nous rejoignant : incroyable…

Ils nous remercient, nous félicitent et nous encouragent : quel bonheur. Non, Arles n’appartient à l’aficion ; leur propagande ne prend plus.

Merci à nous tous les militants présents, à ceux qui ont relayé les infos, aux organisateurs. OUI Arles doit compter avec les anticos désormais. Et merci à Jean -Pierre …  » on te dédie cette manif dans laquelle on a scandé ton nom ; à très bientôt « …

MERCI POUR LES TAUREAUX. NOUS SOMMES EN ROUTE VERS L’ABOLITION ET NOUS Y CROYONS

Pour le Crac Europe , Dominique Arizmendi, déléguée des Bouches-du-Rhône

Partage

Shares

Galerie