Alors que les taurins et certains journalistes à la petite semaine ne se privent pas de taxer les militants anticorrida de terroristes, de violents, sans craindre de sombrer toujours plus dans l’absurde, voici quelques images qui parleront bien plus que les mots. C’était à Dax, le samedi 8 septembre. D’un côté des militants qui réclament la paix et l’abolition d’une pratique criminelle. De l’autre, les représentants d’un pouvoir du sang et de haine.

Alors, c’est qui les violents ?

Merci Maxime Ginolin pour ce montage vidéo.

Revue de presse