UNE PREMIERE :  MANIFESTATION A  MEJANES

GRAND MERCI AUX 22 ANTIS qui se sont déplacés en Camargue, au domaine de Méjanes pour montrer leur refus de la corrida ; des amis de Camargue, de la région et quelques autres venus de plus loin.

Nous étions donc sur la route menant au domaine Paul Ricard et 90 % des voitures se rendaient au « spectacle » ! Une douzaine de gendarmes étaient emmenés par leur commandant, les mêmes qu’à St Etienne du Grès ; efficaces, aimables. Quel dommage qu’ils n’aient pas été là l’an dernier ! Les trois distributrices de tracts n’auraient pas été agressées par les hommes de la manade Paul Ricard. C’est au moins le bon côté de déclarer.

Nous avons fait des économies de tracts, vu le nombre de vitres fermées ou qui se fermaient. Le record de doigts d’honneur a été battu. Les chauffeurs de trois véhicules ont fait des embardées pour nous écraser… et ont été arrêtés par les gendarmes qui ont relevé leur identité relevée. Espérons qu’une suite sera donnée.

Le camion des condamnés était passé avant, bien sûr, mais nous avons pu voir les assassins dans leur belle voiture, tout vêtus de leurs paillettes, à qui nous avons eu le plaisir de dire tout ce que nous pensons de leur art et de leur culture. Espagnols, Portugais , ils ont très bien compris, leurs petits sourires gênés le montraient. Des très jeunes, en plus, quelle honte !

Un ami est allé plus près prendre des photos des chevaux et taureaux de cette « fête ».

Ce domaine a été construit par Paul Ricard, amoureux de la Camargue et de ses traditions et ANTICORRIDA. De son vivant, il n’était pas question que la tauromachie espagnole y soit présente !

Pauvre Camargue qui perd ses traditions où le taureau est respecté au profit de la corrida où il est torturé, mis à mort – même si certains préféreraient qu’il ne soit pas du tout un amusement pour l’homme.

L’an prochain, nous serons plus près.

Dominique Arizmendi, déléguée Bouches-du-Rhône

Partage

Shares

Galerie