Merci à tous, grâce à votre énergie, votre détermination, nous n’avions pas besoin d’être 1000 à Dax, vos voix portaient à l’unisson, encore un grand moment de vécu face à ces barbares, grâce à vous, grâce à tous, le mot compassion prend un sens profond.

Dax, ville interdite aux anti-corrida, où nous garderons tous en mémoire 2013 et 2014. Mais cette année grâce à notre réunion avec le nouveau sous-préfet, nous avons pu parler des incidents graves perpétués contre les anti-corrida, afin que cette manifestation se déroule cette année sans blessés graves comme ce fut le cas en 2013, pour nous faire reculer de 300 m sur le pont de Dax, car à 60 nous faisions trop de bruits, sans sono… Le remercier car, grâce à lui,  nos accords et nos droits démocratiques à manifester contre ces actes de barbaries et sévices graves de cruautés ont été respectés.

Je tenais à remercier les personnes qui ont œuvré afin de faire respecter ces accords avec la sous-préfecture, malgré un arrêté pris par le maire au dernier moment pour nous interdire d’utiliser la sono, sur tout le parcours dans Dax. Remercier le commissaire de police présent lors de notre réunion, qui, après négociations, nous a laissés le droit d’utiliser notre sono, comme dans toutes les manifestations. Vous avez pu le constater, le déploiement des forces de police était beaucoup plus important que sur une autre ville où sont pratiqués pourtant les mêmes actes de cruautés. La police a été à plusieurs reprises, lors de nos discours,  dans la compassion pour tous les êtres. Certains à la fin nous ont formulé avoir compris nos manifestations, partageant la même émotion lors de notre recueillement.

Il serait intéressant d’obtenir le chiffre du déploiement de forces de l’ordre, qui serait mieux utilisé ailleurs si la corrida n’existait plus. Oui, la corrida génère un trouble à l’ordre public, car il est terminé le temps où les citoyens n’osaient s’exprimer.

Nous avons aussi été très surpris à Dax, ville extrêmement formatée, d’être accueillis si chaleureusement. Les gens venaient dans notre cortège pour défiler avec nous, ils nous applaudissaient aux fenêtres, criant « nous sommes avec vous, nous n’en voulons plus à Dax ». Ce fut un grand moment de compassion lors de cette marche pour informer les gens, sur ce qu’on leur a trop caché pendant des années.

Encore une fois les choses sont possibles grâce à vous tous. Nous le savons tous, à l’heure du Toro de la Véga où ils seront 90 000 personnes à manifester, si en France nous étions autant nous passerions la porte des arènes afin de sortir les taureaux de l’enfer. A l’heure où nous devons tous nous soulever, autant pour informer comme durant nos manifestations, mais aussi pour revendiquer contre ces sévices graves de cruautés dans les arènes, c’est encore tous ensemble et tous unis que nous ferons de grands pas vers l’abolition.

Nous tenions à remercier toutes les associations présentes, la Fondation Brigitte Bardot, l’association Animal Cross et toutes les associations qui nous ont témoigné leur soutien. Remercier une équipe déterminée, nous avons tracté difficilement 5000 tracts dans Dax, il en fallait du courage pour informer les Dacquois, sur le pourquoi de notre manifestation. Mais encore une fois, c’est grâce à vous que les choses sont possibles, et en dehors des manifestations pour ceux qui ne peuvent nous accompagner, n’hésitez pas à demander un entretien à votre sénateur ou député de votre région pour qu’ils signent l’une des quatre propositions de loi, afin que nous avancions tous et par tous les moyens vers l’abolition !

CORRIDA BASTA!

Carole Saldain Déléguée du CRAC Europe (40 et 64) et pour le Collectif Euskal Herria Bayonne Anti Corrida

Partage

Shares

Galerie