Compte rendu pour la journée du dimanche 5 Avril à Arles…

Au menu des torturés du jour, 7 sublimes taureaux de Montalvo que Dominique Arizmendi a eu le courage d’aller photographier aux corrales afin d’avoir leurs photos que nous accrochons systématiquement sur la bannière . Bizarrement :plus moyen d’obtenir les prénoms des taureaux nulle part: ont ils peur que ça les humanisent trop?Nous n’avons donc qu’une série de numéro de « LOTS »…et des regards d’herbivores paisibles qui en disent long sur leur qualificatif de « fauves ».

Arrivée de l’équipe à 10h et une quarantaine de militants se joignent peu à peu à nous pendant que nous scandons sans relâche des slogans autour du Rond Point Lamartine.Au top 50 : « CORRIDA BASTA » suivi de peu par le célèbre « LA TORTURE N’EST PAS NOTRE CULTURE » « FERIA OUI CORRIDA NON! » et « PAS DE SANG POUR NOS ENFANTS »…

Retrouvailles avec la Mamy qui vient nous raconter chaque année son traumatisme de petite fille arlésienne, habitant prés des arènes et qui a vu toute son enfance ressortir une à une des milliers de malheureuses bêtes mortes et ensanglantées…

Pas de chance: problème de sono de dernière minute, et nous devons nous résoudre à nous mettre en marche avec nos seules voix tonitruantes et des sirènes, La banière des taureaux en tête, les drapeaux, les tambours,les banderoles et les nombreux panneaux de Stéphanie Perez.

Arrêt remarqué et bruyant, devant le camion des chevaux de picador ou l’un de ces monstrueux personnages est en train d’échauffer son cheval, allure hautaine, lourd caparaçon, piques et étriers bizautés en plomb tout est fait pour mettre les militants en colère devant cet attirail conçu pour la torture… Évidemment, un grand nombre de badauds, verre au breuvage jaune trouble viennent nous railler et faire des gestes obcénes qui cessent curieusement dés que les CRS assurant notre protection, se tournent vers eux… C’est ceux que l’on qualifie de « Mansos » en langage taurin.
Retour au Rond point sans avoir la surprise cette fois, de se recevoir, comme la veille, un pétard « mamouth » lancé à l’aveugle sur notre défilé depuis le cimetière, ni de voir un taurin excité contre notre cortège, se faire plaquer et emporter rudement par les CRS.

Arrivée de nouvelles voitures de militants : Emma Colibri du 06 et Florence de l’Ardéche qui arrivent en renfort avec un mégaphone supplémentaire!

Ensuite reprennent les slogans, des textes lus au micro, notre deuxième défilé devancé cette fois,par la voiture de Didier Bonnet…

Nouveau passage devant les taurins…avec autant de succès que les précédents.

Au bout du cortège, de nombreux passants s’arrêtent et nous écoute expliquer les trucages et escroquerie de la corrida…Les subventions allouées à la torture tauromachique…
Retour bruyant et remarqué à la place Lamartine.

Moment d’émotion lorsque selon notre rituel devenu systématique, nous décrochons une à une les photos des taureaux de la bannière pour les accrocher sur l’un des panneaux de la féria…nous allumons difficilement quelques bougies sous le mistral,au pied des photos en hommage aux 7 innocents du jour… et reprenons la route pour préparer VERGEZE dans 2 semaines…

LA LUTTE CONTINUE, NE PAS PLEURER, NE RIEN LÂCHER…

Ghislaine Déléguée du Crac pour le 06