Nous nous sommes rendus samedi 19 octobre 2015 en fin de matinée à Bouillargues où a eu lieu la journée de « l’enfant et le toro ».

Toute une histoire…

Ou devrions-nous dire plutôt : « le troisième âge et le taureau »… (bien que nous n’ayons rien contre le troisième âge, bien évidemment !) Car comme le dit lui-même, l’innovateur de ce fabuleux concept voué à l’échec, Mathieu Vagelisti : « Le but étant de faire de la « PÉDAGOGIE » et de renouveler un public vieillissant des arènes, la jeunesse actuelle ayant du mal à s’y rendre. »

Nous ne contredirons pas cette vérité ! Effectivement, nous confirmons qu’une fois sur place nous l’avons bel et bien constaté…

Quelques bambins dans la fameuse « aire de jeux », une dégustation de vin, des Arlésiennes et un stand de produits régionaux, histoire de bien noyer le poisson et d’entretenir l’amalgame entre deux cultures, l’une espagnole, l’autre camarguaise.

Des arènes bien cachées, comme pour torturer, ils « s’enferment » pour faire du prosélytisme.

Il est évident que par ce biais se dessine la manipulation et l’embrigadement d’une jeunesse visée. Ils n’ont pu réitérer dimanche dernier en Arles à cause de la pluie.

Nous avons bien noté au passage les partenaires de cette « présentation » : Peugeot, Le Moulin des Costières, Centre équestre Cape Diem, le traiteur Jean-Louis Ferrer, Exposition de voitures anciennes, balade à poney, Pena…

Elsa Strasser, co-déléguée du Gard

Partage

Shares

Galerie