Ce dimanche 28 février s’est déroulée, à l’appel du Crac, la première manifestation anticorrida 2016 du sud-est, à St Etienne du Grès.

Malgré la météo menaçante et une autre manifestation dans le secteur, 90 manifestants ont répondu à l’appel pour dénoncer la torture et la mise à mort de cinq veaux . A notre grande satisfaction, nous étions encore plus près que l’an dernier, à 50 m des arènes. Par contre, l’importance des forces de l’ordre – gendarmerie, police municipale et gardes mobiles – nous a paru démesurée : environ 80 – si seulement c’était le Club Taurin qui réglait la facture ! Camion et barrière « à la Rodilhan »… Nous avons été filmés sans arrêt depuis le haut du camion et même des fenêtres de la mairie.

Cette arène de 400 places était loin d’être remplie. Une centaine de spectateurs probablement si on compte l’orchestre (+/-20). Nous étions plus nombreux dehors, c’est sûr ! Les spectateurs étaient pour la plupartâgés, voire très âgés comme d’habitude et à notre grande tristesse, il y avait aussi quelques enfants.

A la fin du « spectacle », les tortionnaires sont repartis dans la rue, épées sanglantes, à la main. Les victimes, elles, par l’autre côté, dans leur fourgon mortuaire.

Voilà, c’était un dimanche de février, dans un joli petit village des Alpilles, en Provence.

Dominique Arizmendi, déléguée Bouches-du-Rhône

Partage

Shares

Galerie