Nous, citoyens de France, avons répondu « non » à la chasse au loup, à près de 75% ….. Le massacre continue pourtant, et les loups peuvent désormais être abattus jusque dans le coeur des parc nationaux. L’état français est donc en infraction contre notre avis et ne respecte pas la convention de Berne, qui fait de cet animal une espèce protégée.
Par ailleurs, nous ne sommes pas dupes, la filière ovine est en crise, et même si certains éleveurs acceptent d’adapter leurs méthodes de travail pour une cohabitation homme-loup, d’autres s’y opposent soutenus par de puissants syndicats et par des politiques peu scrupuleux, qui n’y voit que leurs intérêts, et continuent d’indemniser les éleveurs qui ne protègent pas leurs troupeaux. Nous sommes en droit de demander des comptes, c’est NOTRE ARGENT que vous dépensez !!!
Nous, citoyens de France, serons là le 12 mars à Paris, devant votre porte Madame la Ministre, pour vous montrer notre colère et notre indignation . Il faut cesser ce massacre, les prélèvements sont inefficaces, ils entraînent une désorganisation de la meute, et augmente la prédation au lieu de la diminuer.
Le loup est une espèce menacée, il fait partie de notre patrimoine, et il est indispensable au bon équilibre de la nature. C’est à l’homme de trouver des solutions pour cohabiter, car la plupart du temps, c’est son impact sur la nature qui crée des déséquilibres. Faut-il encore rappeler que la nature n’a pas besoin de nous, mais que nous, nous avons besoin de la nature pour vivre . Nous n’accepterons plus qu’elle soit sacrifiée à des fins financières. Le loup est un régulateur naturel et il a le droit de vivre en toute liberté.
Nous, citoyens de France, demandons que les finances soient utilisées en faveur de la cohabitation. Les aides doivent être accordées en priorité à la protection des troupeaux, et au développement de nouvelles méthodes selon la situation. Nous demandons aussi, que la mise en oeuvre de ces protections soit vérifiée, les éleveurs qui ne protégeront pas leur élevage, ne doivent PLUS être indemnisés.

Nous aimerions laisser à nos enfants, un écosystème riche en biodiversité, avec ce bonheur d’avoir dans nos forêt, les prédateurs qui font la richesse de notre planète. STOP AU MASSACRE DES LOUPS. 100% contre les tirs !