La Garde-Freinet : les « anti-corridas » ont eu la peau de la Fête taurine