Violences dans les arènes. Rodilhan – le procès

20,00

En stock

Catégorie : .

Description du produit

8 octobre 2011. À Rodilhan, une petite commune du Gard, se déroule la finale de « Graine de Toreros », un concours qui permet à des jeunes gens de mettre à mort des veaux en les transperçant de diverses armes blanches suivant le rituel codifié de la corrida espagnole.

Ce jour-là, quatre-vingt-quinze militants anti-corrida sont présents pour empêcher le « spectacle », déployant banderoles dans les gradins et s’attachant les uns aux autres au milieu de la piste. Ils vont alors être victimes d’un déluge de violences en réunion aussi inattendu qu’inouï : des dizaines de spectateurs, y compris le maire de Rodilhan, les rejoignent dans l’arène et commettent de multiples exactions à leur encontre pendant près d’une demi-heure avant de finir par les évacuer.

Comme toujours, ce sont les défenseurs des animaux qui sont victimes de violence, mais cette fois, les faits ont été intégralement filmés. Soixante-dix plaintes sont déposées. Dix-huit des agresseurs sont identifiés grâce aux vidéos et poursuivis.

14 et 15 janvier 2016. L’audience en première instance a lieu à Nîmes.

Le présent ouvrage retrace l’histoire de ce déferlement de haine et de ses conséquences pendant les quatre et demi qu’a duré la procédure, depuis l’action initiale jusqu’au procès, dont le déroulement est retranscrit en détails.

Le jugement a été rendu le 14 avril 2016. Sur les dix-huit prévenus, quinze ont été condamnés de façon définitive et deux ont fait appel. Au-delà des circonstances et des suites juridiques de cette affaire dans les années à venir, une seule question doit être posée : peut-on se faire justice soi-même et user de violences inconsidérées envers autrui ?

Les droits d’auteur de ce livre sont reversés au CRAC Europe.

Editions du Puits de Roulle, collection Être sensible
282 pages, 20 €
ISSN : 2271 – 2682
ISBN : 978-2-36782-030-9

Information complémentaire

Poids 0.0 g