Le vendredi 18 janvier 2013, Nathalie Valentin, notre déléguée du Gard, a crée un événement facebook à la suite de la programmation par Arte du ‘philosophe’ Francis Wolff dont il est bien connu que la ‘philosophie’ se réduit à l’éloge sans nuance de la barbarie tauromachique, et ceci par une argumentation burlesque.

Un courrier officiel du CRAC Europe pour la protection de l’enfance a été envoyé à Arte le lundi 21 janvier. Le voici ainsi que les textes rédigés par différents membres de l’équipe du CRAC Europe. Ecrivez nombreux s’il vous plaît pour appuyer notre requête.

Nous attendons fermement le droit de réponse que nous demandons à la chaîne Arte et nous vous mettrons au courant de l’évolution de ce dossier.


À l’attention de la direction des programmes d’Arte

Madame, Monsieur,

Dans votre programme intitulé « Philosophie » du dimanche 20 janvier 2013, Arte a donné la parole exclusive, sans débat contradictoire et avec la plus grande complaisance du présentateur, à Francis Wolff. Cette émission de propagande sans vergogne pour la corrida a énormément choqué nos adhérents et sympathisants.

Mon courriel recopié ci-dessous est resté sans réponse :

Par le présent courriel, le conseil d’administration de notre association, à vocation européenne, le CRAC Europe pour la protection de l’enfance (loi 1908, siège à Strasbourg), vous demande de donner au plus vite la parole à un philosophe qui pourra à son tour s’exprimer sur la vérité de la pratique barbare qu’est la corrida.

Les personnalités ne manquent pas : Michel Onfray, Paul Virilio, Dimitri Mieussens, Jean-Baptiste Jeangène Vilmer, ou encore notre vice-président, Jean-Pierre Garrigues, leader français du mouvement anticorrida, dont l’étendue des arguments, la connaissance parfaite du sujet et le talent d’orateur ne manqueront pas de passionner les humanistes modernes. Les humanistes qui ont dépassé le néo cartésianisme affligeant doublé de la tendance anything goes du postmodernisme décadent dans lequel Francis Wolff reste englué à des fins de prosélytisme pour sadisme sur bovins. Jean-Pierre Garrigues est docteur en Écologie forestière tropicale, ingénieur agronome, ingénieur des Ponts, des Eaux et des Forêts, et enseigne en BTS, licence pro et master.

J’ajoute en copié-collé, à la fin de ce présent courriel, la suggestion que vous a déjà faite, dans un texte posté sur votre page Facebook, Jean-Luc Bernard, collaborateur du CRAC Europe.
L’événement Facebook ayant pour sujet Francis Wolff sur Arte, événement créé par notre déléguée du Gard, Nathalie Valentin, a suscité beaucoup de réactions très intéressantes et symptomatiques de l’opinion française sur le sujet de la corrida. Il serait par conséquent consternant que la chaîne culturelle Arte ne permette pas ce qu’il faut considérer comme le droit de réponse de l’immense majorité des téléspectateurs français et allemands.

Dans cet espoir ferme, nous vous prions d’agréer, Madame, Monsieur, l’expression de notre excellente considération. Nous précisons qu’il s’agit d’une excellente considération qui demande à être rétablie.

Pour l’équipe du CRAC Europe pour la protection de l’enfance,
Michèle Breut
Vice-présidente


Bonjour Arte

Quelle déception ! Vous allez programmer le plus grotesque des défenseurs de la corrida : Francis Wolff. Cet individu fait un usage inique du discours philosophique pour camoufler son « cerveau reptilien d’aficionado », pour citer un vrai philosophe : Michel Onfray (in : Chronique mensuelle, No 89, octobre 2012).

A coup d’amphigouris, de renversements et de brouillages de valeurs, de sophismes grossiers, d’anthropomorphisme, Wolff tente de dissimuler le plus élémentaire des vices ‘naturels’ à certains êtres humains : le sadisme jouisseur. Et vous Arte, la chaîne tant respectée des gens qui aiment la culture, vous allez cautionner ces mensonges destinés à faire perdurer la torture sur bovins ! Les bras nous en tombent. Je vais contacter certains de mes anciens étudiants de la fac de philo de l’université d’Utrecht. Au cours d’un séminaire, et à l’occasion du colloque de la rue d’Ulm sur la corrida, je leur avais parlé de ce triste sieur qui enseignait à l’Ecole Normale Supérieure. Nous avions lu, à voix haute pour que le comique verbal soit mis en valeur, ses délires. Les étudiants néerlandais étaient éberlués. On en avait fait des gorges chaudes et même parodié Voltaire : ‘Wolff enseignait la métaphysico-tauromachico-nigologie. Il prouvait admirablement qu’il n’y a avait pas de corrida sans noblesse de l’homme et que, dans les meilleures des arènes possibles, le taureau était honoré de devenir héroïque, nonobstant sa pire souffrance de ‘bos taurus ibericus’ (sic. pour la désignation latine..). Je précise que le misérable colloque siégeant dans la prestigieuse institution de la rue d’Ulm sur (pour) la corrida avait été cofinancé par les aficionados de Nîmes.

Avec une collègue de la fac. de lettres, nous avions écrit un courriel à ce ‘collègue’ français pour lui demander de bien vouloir nous éclairer sur l’apport existentiel du spectacle de la corrida, sa réponse fut méprisante et machiste. CQFD.
Honte à Arte, mille fois honte ! Si encore vous aviez invité à débattre avec le sieur Wolff d’éminents penseurs qui ont pris la peine de démasquer les délires des amateurs de sadisme sur animaux, tels que Jean-Baptiste Jeangène Vilmer (Les sophismes de la corrida),ou Dimitri Mieussens,(L’exception corrida), soit. Mais non, le prosélytisme est offert au philosophe du Mal. Pour quelle raison Arte décide de contribuer ainsi à l’obscurantisme qui freine la marche de la civilisation ?

Les images sont plus chargées de sens que les plus beaux discours. Sur le site du CRAC EUROPE pour la protection de l’enfance : www.anticorrida.com, vous trouverez des vidéos de corrida filmées par Jérôme Lescure. Visionnage effroyable : fini de rire, finis les sophismes !
Sur notre site, voir aussi ‘Apprendre à tuer’ de Pablo Knudsen filmé dans une école française de tauromachie espagnole. A ce propos, Wolff a-t-il fourni une désignation latine du veau fortement maintenu par des adultes tandis qu’un enfant lui enfonce une épée dans le corps ?
Que voulez-vous obtenir de ce programme ? Que les Allemands qui sont à plus de 95% opposés à la corrida (sondage F. Weber, fondation Weber à l’occasion du tribunal européen contre la corrida) prennent les Français pour des abrutis décadents ?

Salutations tristes

Dr. M.F.Breut
vice-présidente du CRAC Europe pour la protection de l’enfance


Monsieur,

J’apprends que ce dimanche 20 janvier à 13h00, lors de votre émission « Philosophie », vous allez laisser libre cours au pseudo philosophe amateur de torture tauromachique, Francis Wolff, le laissant ainsi déblatérer ses envolées lyriques au sujet d’une pratique qui consiste purement et simplement à piéger, tourmenter et torturer à mort un animal innocent. Tout le reste n’est que folklore et poudre aux yeux ! J’en suis scandalisée et très déçue venant d’une chaîne comme la vôtre. Les téléspectateurs non avertis en seront dupés une fois de plus. Apprendront-ils que ces spectacles infâmes admettent des enfants de tout âge ? Que ces enfants assistent à un spectacle où l’on trucide à mort un animal innocent dégoulinant de sang ?… qui n’a rien fait ? Que ces enfants sortent en pleurs des arènes ? Que ces bovins sont manipulés avant leur entrée dans l’arène ? Qu’il existe des écoles de tauromachie où des enfants apprennent à manier l’arme blanche sur du vivant ? Comment pouvez-vous vous rendre COMPLICE d’une telle mascarade et d’une telle tromperie !

Cette pratique scandaleuse doit être dénoncée de nos jours. Parce-ce qu’elle n’est autre qu’une exécution organisée à plusieurs sur un être innocent, que l’on isole des siens et à qui on impose d’être là, dans cette « sphère » inconnue, avec des êtres et des bruits et des odeurs inconnus… et de SUBIR et subir encore pendant de longues minutes jusqu’à ce que mort s’en suive…. pour amuser une foule arriérée et égoïste ! Comment est-ce possible au XXIème siècle ?

Je suis donc au regret de vous informer que si cette émission scandaleuse est maintenue, je me priverais certes de certaines de vos émissions que je trouvais fort intéressantes, mais mon sens de l’éthique sera plus fort que tout et m’aidera sans mal à ignorer définitivement votre chaîne. Sachez par ailleurs que je ne manquerais pas d’en informer mon entourage…. à moins que vous acceptiez de consacrer dans un avenir proche, un droit de parole à la partie adverse. Ce qui ferait preuve de démocratie !
Merci de votre compréhension

Salutations indignées.

Mme Nathalie VALENTIN
Déléguée (Gard) du CRAC Europe pour la Protection de l’Enfance


« A l’attention de monsieur Raphael Enthoven, animateur de l’émission « philosophie » sur votre chaine, et de manière transversale, à l’attention des responsables de Arte :
« Monsieur, j’appréciais jusqu’alors vos émissions , mais voilà que vous mettez en surprenant sujet, les spectacles de tortures que sont les corridas, et les tortionnaires et pervers qui constituent ses acteurs et admirateurs (pour rappel, la corrida en France dispose d’une dérogation à une loi qui punit de 2 ans d’emprisonnement et 30 000 euros d’amende les sévices et cruautés sur animaux). Vous programmez le sujet, et le traitez de manière complaisante à l’égard de la barbarie qu’il véhicule. Pourquoi avoir fait ce choix ? Pourquoi lui offrir une tribune dorée, et tenter de rehausser cette ignominie civilisationnelle qui se meurt a petit feu chaque année (moins de 20 000 aficionados en France et des déficits à n’en plus finir) ? Pourquoi ne pas avoir donné un droit de parole aux millions de citoyens français qui se sont prononcés contre cette pratique ? Sont-ils méprisables dans leur soif philosophique de voir la civilisation prendre le pas sur la barbarie ? Une barbarie en France, de 150 ans d’âge (seulement), et sans aucune accroche mondialement établie, entérinée, certifiée par les historiens et les ethnologues aurait-elle plus d’éclat, de valeur à vos yeux que les luttes ancestrales pour un grandissement de notre Humanité et de sa sortie du cruel ? Si vous considérez que c’est un sujet « philosophique » (ce que je ne partage pas) , alors soyez « philosophiquement » jusqu’au boutiste, explorez le sujet dans toutes ses composantes, et donnez la parole à tous les « angles et les contenus » de cette « dissertation philosophique » . Pourquoi ne pas avoir invité par exemple, monsieur Jean Pierre Garrigues du (Comite Radicalement Anticorrida Europe) grand humaniste civilisationnel et évolutionnaire (philosophe moderne) et opposant notoire de cette pratique ? Croyez que , à cette heure, ma déception est grande à votre égard et j’attends désormais de votre part une réaction qui permettra de continuer ou non de vous donner du crédit quand a votre éthique philosophique.

Jean-Luc Bernard


Comment se peut-il que la seule chaîne à vocation culturelle puisse consacrer une émission à la corrida abordée par le biais philosophique ? Le philosophe de bazar invité, F. Wolff, est une honte et un camouflet à tous les défenseurs de la vie. Eriger cette torture en Culture, Tradition ou Art est une des plus grandes supercheries de notre société.

La corrida est une pratique anachronique condamnée par 75% des français, n’est-ce pas suffisant ? Certes la mafia tauromachique a copieusement arrosé toute la classe politique française mais cela ne durera pas et chaque jour la corrida recule un peu plus. Ils ne savent plus comment faire pour sauver leur barbarie festive, ils essaient tout et notamment convaincre les indécis que leur »art » est respectable et mérite de perdurer. Ils ont réussi à faire inscrire illégalement cette boucherie au Patrimoine Culturel Immatériel de la France et visent maintenant l’UNESCO. Tout cela s’est fait dans la plus totale opacité et le tribunal administratif va prochainement juger la plainte en annulation déposée par le CRAC et Droits des Animaux. Nul doute que cette désinscription va leur asséner un coup mortel alors qu’ils se sont félicités du rejet de la Question Prioritaire de Constitutionnalité par le Conseil Constitutionnel en septembre 2012.

Non, la corrida c’est le passé, c’est la mort et la valorisation des plus bas instincts de l’homme. La désaffection croissante des arènes inquiète au plus haut point tous les observateurs taurins et les entrepreneurs de ces spectacles sordides sont obligés de demander des subventions publiques se plus en plus conséquentes. Ils essaient tous les moyens à leur disposition, ils tentent d’infiltrer l’éducation nationale afin d’enrôler des troupes plus jeunes et pallier à la disparition des vieux aficionados. Les écoles de tauromachie où on apprend à des adolescents à tuer à l’arme blanche, des démonstrations de toreo de salon dans des instituts d’handicapés, dans des prisons, gratuité des moins de seize ans, la liste est longue de tous les méfaits de cette véritable mafia.
Que venez-vous faire, là, en cautionnant leurs manœuvres malsaines ?

Il est certain que la sagesse devrait vous conseiller de déprogrammer immédiatement cette émission. Vous n’aurez que des retombées négatives. Pourquoi ne pas organiser plutôt un débat à une heure de grande écoute avec des anti-corridas capables de contrer tous leurs fragiles arguments devant des millions de téléspectateurs ?

A chaque fois que ces conditions sont réunies, ils se défilent lamentablement car ils savent que leur cause est indéfendable et perdue.
Ils ne veulent montrer que l’aspect qui les arrange et surtout ne pas rebuter les indécis par les vraies images de sang et de souffrances non seulement imposées à l’animal mais aussi aux enfants que des parents irresponsables amènent de force voir ces boucheries infâmes.
Dernière chose, il serait intéressant que vous visionnez ce dont sont capables les aficionados quand ils laissent libre cours à leur nature. Il s’agit du massacre de Rodilhan le 8 octobre 2011 où 95 militants pacifistes ont tenté de faire annuler la finale de « Graines de toreros ». Les images parlent d’elles-mêmes.

http://www.youtube.com/watch?v=RmOJJa_6n2I

Avec mes salutations

Martio Valenza,
délégué du CRAC Europe pour Marseille,
président de la Bac.Marseille.

Partage

Shares